sommeil

Le sommeil entre 1 et 3 ans

À quoi sert le sommeil ? Comment est organisé le sommeil ? Comment aider l'enfant à s'endormir seul ? Autant de questions auxquelles le Dr F. CECCATO vous répond.

À quoi sert le sommeil ? 

A quoi sert le sommeilVotre enfant grandit, tout son corps se développe, et son cerveau apprend à toute vitesse. Pour tout cela, il a besoin de temps de récupération. Le sommeil le lui permet, mais il fait plus que cela. D'autant que l’hormone de croissance qui lui permet de grandir est sécrétée la nuit.

Pendant le sommeil, votre enfant  « consolide la mémoire et les apprentissages et oublie certaines informations inutiles accumulées au cours de la journée. » : c’est ce que confirment les  chercheurs en neurosciences (Pierre Hervé Luppi et de Gaël Malleret).

Comment est organisé le sommeil
entre 1 et 3 ans ?

À partir de 12 mois, le sommeil de votre enfant est structuré comme le vôtre : dans la 1ère moitié de la nuit, le sommeil lent profond prédomine, puis il laisse la place au sommeil paradoxal et au sommeil lent léger au cours des heures suivantes.

Les éveils nocturnes

Les éveils nocturnes brefs sont normaux à chaque changement de cycle. À partir de 9 mois, ils surviennent presque toujours en deuxième partie de nuit, à raison de quatre à cinq entre 18 et 24 mois, et disparaissent après cinq ans.
La maturation cérébrale d’un bébé de 12 mois lui permet de dormir sans éveil un peu moins de 6 heures. Il a aussi la capacité à se rendormir seul après un éveil nocturne. Son sommeil devient compatible avec celui de ses parents sur une durée de 10 h environ.

La sieste

la siesteLa sieste du matin disparaît entre 15 et 18 mois, celle de l’après-midi disparaît entre 3 et 6 ans  et le sommeil nocturne devient profond.

Mais les cycles de sommeil s’allongent doucement : à 2 ans, la durée moyenne d’un cycle est de 75 minutes.

Les durées de sommeil

Les durées de sommeil sont variables d’un enfant à un autre, en fonction de la durée des siestes principalement et des facteurs environnementaux. Cependant, en moyenne, en cumulant siestes et nuit, un enfant dort 14 heures à 1 an et 12 ou 13 heures à 3 ans. La sieste est encore nécessaire à cet âge.

Comment aider l’enfant à apprendre
à s’endormir seul ?

Comment endormir son enfantUn enfant qui n’a pas appris à s’endormir seul aura plus facilement besoin de l’intervention de ses parents pour retrouver les conditions d’endormissement qu’il connaît : Maman, biberon, tétine, bisou, Papa, doudou, etc. Or l’incapacité à s’endormir est la première cause d’insomnie du petit enfant.

 

Est-ce normal de faire encore pipi au lit à 4 ans ? 

Oui, c’est normal. À partir de plus de 5 ans, seulement, on peut parler d'énurésie.

Comment passer du lit à barreaux au grand lit ? 

Les enfants ont de la ressource et certains changements qui paraissent rudes aux parents sont pour eux une belle occasion de montrer qu’ils grandissent, surtout s’ils ont le choix et si c’est le bon moment pour eux.

changer lit enfantIl n’y a pas d’âge requis pour passer dans un grand lit, mais quand notre explorateur part à l’assaut de son petit lit, l’escaladant par toutes ses faces, c’est qu’il est prêt pour le grand saut... Et si on n’y prend garde, il tombera tête en avant : ouille !

Le passage au grand lit est plus facile s’il est préparé avec votre enfant, et s’il peut s’habituer à sa présence dans sa chambre pendant quelque temps. D'autant que les chutes peuvent être prévenues par des barrières amovibles.

Il existe aussi des lits évolutifs ou intermédiaires, bien pratiques pour accompagner les différentes étapes d’un enfant. Par contre les lits superposés et en mezzanine sont dangereux pour les enfants de moins de 6 ans.

Les sommiers à lattes sont à privilégier.

Dormir seul ou avec sa fratrie, dormir en dehors de la maison 

S’il a un frère ou une sœur, dormir dans la même chambre permet d’apaiser bien des nuits. C’est très rassurant... et souvent très amusant (« Tintamarre, y’en a marre ! » disent les parents ; « On aime le chahut, et le tohu-bohu ! » disent les enfants).

Dormir en dehors de la maison est une aventure de plus, à vivre avec ses parents ou sans eux, quand l’enfant est accueilli chez ses cousins ou chez ses grands-parents. Le doudou de voyage est le tendre complice de ces escapades.

 

Bibliographie :

Côté Parent :

  1. Isabelle Filliozat, Au cœur des émotions de l’enfant, Poche Marabout, 2013.
  2. Marie Thirion, Marie-Josèphe Challamel, Le sommeil, le rêve et l’enfant, Marie Thirion, Marie-Josèphe Challamel, Éd. Albin Michel, 2011.

Côté Enfant :

  1. Minfong Ho, Chuuut !, Éd. Père Castor, Flammarion, 2000.
  2. Ann Herbert Sco , Glo Coalson, Sur les genoux de Maman, L’École des Loisirs, 1998.
  3. Mathieu Lavoie, Marianne Dubuc, Mais Papa..., Éd. De La Martinière jeunesse, 2014.
  4. Soon Hee Jeong, Bonne nuit mon tout petit, Éd. Didier jeunesse, 2008.
  5. Pierre Delye, Cécile Hudrisier, Au dodo dis donc !,  Éd. Didier jeunesse, 2015.
  6. Belle & Boo, Mandy Sutcli , Le Câlin du soir, Éd. Albin Michel jeunesse, 2012.
  7. Peggy Rathmann, Bonne nuit petit gorille, Peggy Rathmann, Éd. Mango, 2015.
  8. Sabine De Greef, Qui dort ici ?, Éd. L’école des loisirs, 2013.
  9. Christine Naumann-Villemin, Le lit des parents, Éd. L’École des Loisirs, 2011.
  10. Danièle Bour et Marie Aubinais, Petit Ours Brun dort chez son cousin, Éd. Bayard Jeunesse, 2012.

 

Auteur :
Dr Francoise CECCATO
Dr Françoise CECCATO
Pédiatre

Date de publication : 1 mai 2017
Dernière révision de l'article : 1 mai 2017

 

Cet article est un extrait du livre du Docteur Françoise CECCATO, "1 à 3 ans, la grande aventure de l'autonomie !" , aux Éditions MANGO.

 

Livre 1 à 3 ans

 

Page consultée : 193 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire