comprimé contre les acariens - ACARIZAX

Un comprimé contre les acariens : ACARIZAX !

Un nouveau comprimé contre les acariens, l'ACARIZAX® 12 SQ-HDM, est disponible en France depuis le 20 février 2018 ! Il permet de remplacer les gouttes de désensibilisation sublinguales OSIRIS ou STALORAL .

Qu'est-ce que ce comprimé contre les acariens ?

ACARIZAX® est un lyophilisat oral . Il ressemble comme deux gouttes d'eau au GRAZAX commercialisé par le même laboratoire, ALK, qui est utilisé pour les allergies au pollen. Il se met sous la langue et on le laisse fondre pendant 1 minute sans avaler.

C'est un extrait d'allergènes standardisé. Il contient les acariens retrouvés le plus fréquemment dans nos maisons (Dermatophagoides Pteronyssinus et Dermatophagoides Farinae de leur petit nom). Il s'agit du 1er comprimé d’immunothérapie allergénique aux acariens.

Quelles sont les indications de ce comprimé ?

La désensibilisation aux acariens n'est prescrite qu'une fois le diagnostic d'allergie aux acariens posé. Celui-ci est établi grâce à une histoire clinique évocatrice et la positivité d’un test de sensibilisation aux acariens de la poussière de maison (prick test cutané et/ou présence d’IgE spécifiques).

Chez les adultes (âgés de 18 à 65 ans)

ACARIZAX® est indiqué  chez les adultes qui présentent :

Nez qui coule• une rhinite allergique aux acariens persistante modérée à sévère insuffisamment contrôlée par les traitements symptomatiques, et/ou

• un asthme allergique aux acariens insuffisamment contrôlé par les corticostéroïdes inhalés et associé à une rhinite allergique légère à sévère aux acariens. L’asthme doit cependant être bien stable avant l'instauration du traitement .

Chez l'adolescent (12 à 17 ans)

Chez les adolescents le comprimé peut être utilisé également, mais il n'est pas encore remboursé. Il est donc préférable, à l'heure actuelle, de débuter ou maintenir une désensibilisation en goutte sublinguale.

Les indications sont :

  •  une rhinite allergique aux acariens persistante modérée à sévère insuffisamment contrôlée par les traitements symptomatiques.

 

avis du pediatreSi votre enfant a le nez qui coule ou des éternuements essentiellement en période humide ou toute l'année mais se majorant en période humide (septembre et mars/avril).
Si les petits moyens pour limiter les acariens ne l'améliorent pas (voir l'article : Les acariens : comment les limiter).
Et si les traitements par des antiallergiques (antihistaminiques, gouttes pour les yeux ou le nez antiallergiques) sont insuffisants pour tout contrôler.
Alors il est peut être intéressant de débuter une désensibilisation.

 

Comment se procurer ce comprimé contre les acariens ?

Pour débuter une désensibilisation, vous devez consulter un allergologue. Celui-ci confirmera l'allergie ou non et  indiquera si une désensibilisation est appropriée. Si votre enfant est asthmatique, il faudra peut être augmenter son traitement pendant quelque temps avant de débuter la désensibilisation. En effet, l'asthme doit être bien équilibré avant de débuter toute désensibilisation. Mais même un asthmatique sévère peut être désensibilisé tant que son asthme est bien équilibré.

Actuellement, je vous conseille de débuter une désensibilisation en gouttes sublinguales en attendant le remboursement du comprimé chez les moins de 18 ans.

Consultez l'article :

FlècheQuand et comment débuter une immunothérapie ou désensibilisation ?

 

pharmacieLe comprimé est disponible en pharmacie en boite de 30 lyophilisats au prix de 78,14 € TTC, remboursé par la Sécurité sociale à 15%.

La première prise de lyophilisat oral est réalisée sous surveillance médicale pendant au moins 30 minutes. Ainsi, le médecin pourra évaluer et traiter les éventuels effets indésirables d'apparition immédiate (les réactions allergiques notamment).

La posologie recommandée d'ACARIZAX chez l'adulte et l'adolescent (à partir de 12 ans) est de 1 lyophilisat oral (12 SQ-HDM) par jour.

Selon les recommandations thérapeutiques internationales, la durée du traitement préconisée est d'environ 3 ans.

Mais si vous ne constatez pas d'amélioration pendant la première année, il n'est pas justifié de poursuivre le traitement.

 

Sources :

  1. Laboratoire ALK
  2. Commission de la Transparence- Avis du 22 février 2017

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 21 février 2018
Dernière révision de l'article : 21 février 2018

 

Page consultée : 3 570 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.