diversification alimentaire

La diversification alimentaire : de 4 à 6 mois, l’introduction progressive des fruits et légumes

A partir de 4 à 6 mois, vous pouvez débuter la diversification alimentaire. L'alimentation de votre bébé va changer progressivement.

Ce qu'il faut savoir

Durant les 4 premiers mois de vie, l'alimentation va être exclusivement lactée.  Entre 4 et 6 mois, votre bébé va commencer à pouvoir utiliser la cuillère. C'est le moment de débuter la diversification que vous ayez ou non des antécédents d'allergie dans votre famille.

Il est important de respecter certaines règles pour assurer  à votre enfant une meilleure santé et lui donner de bonnes habitudes alimentaires.

L'alimentation doit être un moment privilégié dans la relation avec votre enfant. En effet, c'est le moment où vous ne vous occupez que de lui, sachez passer ce moment dans le calme et la douceur.

Ne forcez pas votre enfant à terminer la ration que vous avez déterminée pour lui : chaque enfant a un seuil de satiété différent. Mais proposer lui régulièrement. Il faut savoir répéter parfois l'aliment 8 à 10 fois pour que l'enfant commence à l'apprécier. Ne renoncez pas trop vite. Variez les aliments en introduisant le plus de légumes et de fruits dans l'alimentation de votre bébé. Proposez plutôt des produits avec une ou deux  "saveurs", par exemple pomme de terre + haricots verts, pomme de terre + courgette, pomme ou pomme + poire pour que votre enfant apprenne à apprécier les différents aliments. Mais parfois vous pouvez aussi mixer  plusieurs aliments ce qui donnera à la purée ou la compote un autre goût.

L'enfant va être très vite sensible (tout comme l'adulte) à la présentation de son repas. Ne mélangez pas tous les aliments, pensez aux couleurs. Formez des petits tas différents, il apprendra ainsi à différencier les saveurs.

N'habituez pas votre enfant aux sucreries (ne sucrez pas les biberons d'eau donnés entre les tétées, attention à limiter le sucre dans les compotes ou les laitages).

Ces conseils sont donnés à titre indicatif, votre médecin décidera des modifications à apporter en fonction de votre enfant si besoin est.

Le lait est toujours l'aliment de baseBiberon

Gardez le lait maternel ou une préparation pour nourrisson à raison de 500 à 750 ml par jour répartis en 4 à 5 repas. Ne passez pas trop rapidement aux laitages, car votre bébé a besoin de boire encore beaucoup de liquide et l'eau n'est pas forcément bien prise au début.

Quel lait ? 1er ou 2° âge ?

Le lait 1er âge, ou pour nourrisson, est utilisé jusqu'à 4 à 5 mois. Passez au lait 2° âge, ou préparation de suite, dès que votre bébé a un repas entier "solide" c'est-à-dire une purée et une compote dans la journée. En général, on passe donc au lait 2° âge vers le 5° mois. Ce lait est plus riche en fer et en vitamines, moins riche en protéines. Il s'adapte mieux aux besoins d'un enfant en cours de diversification.

AstuceLes boîtes de laits infantiles 2° âge ou préparation de suite indiquent toujours la mention "Dès 6 mois". Cette mention date de l'époque où l'on avait retardé la diversification à 6 mois. Les différences entre une formule 1er et 2° âge sont toutes fois assez minimes. Passez tranquillement de la formule 1er âge à la formule 2° âge au cours du 5° mois quand votre boîte premier âge se finie. Pas besoin de mélanger les 2 laits non plus. Vous finissez la boîte 1er âge et commencer la boîte 2° âge en suivant.

Les céréales infantiles

Les céréales infantiles et farines pour bébé apportent de l'énergie sans augmenter le volume du lait. Elles épaississent la consistance  et permettent d'espacer les repas.

Elles peuvent être introduites dans le dernier biberon du soir et/ou le biberon du matin, à partir du 4° mois. On ajoute 1 à 2 cuillères à café par biberon (pas plus de 4 cuillères à café par jour) contrairement à ce qui est noté sur les paquets de céréales. Elles peuvent aider un bébé proche de faire « ses nuits » à tenir un peu plus longtemps entre ses biberons, mais en aucun cas elles ne lui feront sauter son biberon de milieu de nuit.

Exemples de céréales infantiles : Ma première Blédine®, Nestlé P'tite Céréale®, Picot Mes premières céréales®...

Et le gluten ?

On commence en général avec des céréales sans gluten le 4° mois, pour introduire le gluten au 5° ou 6° mois.

Si vous allaitez votre enfant, vous pouvez proposer les céréales sous forme de bouillie à la cuillère.

 

Attention !Le gluten est une protéine contenue principalement dans le blé, le seigle et l'orge. Il peut, dans certains cas rares, provoquer une intolérance ou des allergies. Il est recommandé actuellement de le débuter entre 4 et 6 mois.

 

Les légumesHaricotV

Quels légumes ?

À partir de 4 mois, vous pouvez introduire progressivement les légumes frais ou surgelés, mixés avec la même quantité de féculents (on utilise uniquement la pomme de terre à cet âge),  lavés, épluchés et  épépinés si besoin, cuits à la vapeur, l’eau bouillante ou à l’étuvée et mixés en purée lisse.

💡 Je préfère débuter par les légumes, car j'ai remarqué que le passage des légumes aux fruits se fait toujours facilement ce qui n'est pas forcément le cas dans l'ordre inverse. Les nourrissons ont en général une préférence pour les goûts sucrés.

Introduction des chouxOn évitera les légumes riches en fibres : la partie verte des poireaux, le salsifis, les choux (le brocoli et chou-fleur peuvent être introduits à 9 mois, les autres choux après 12 mois ) … et les légumes secs.

Comment ?

Le premier jour, on introduit  la pomme de terre et un légume «vert» le même jour, par exemple pomme de terre /haricots verts, pomme de terre/carottes ... car il faut équilibrer le repas avec moitié féculents-moitié légumes verts. Puis on introduit un nouveau légume toutes les 48 heures. Ceci permet d'introduire tout en douceur de nouveaux goûts et si jamais on a une allergie ou un aliment qui n'est pas très bien digéré, on sait exactement qui est le responsable (le dernier introduit). Utilisez les légumes de saison frais : haricots verts, carottes, épinards, salade cuite, potiron, courgettes, courges, puis artichauts, blancs de poireaux, petits pois, navets ... .

Si vous ou votre conjoint n'êtes pas d'origine française, vous aurez peut-être envie d'introduire d'autres légumes, peu consommer en France. Demandez à votre médecin si ces légumes peuvent être utilisés chez le nourrisson. Vous pouvez également utiliser les légumes surgelés non cuisinés (de préférence issus de l'agriculture biologique) ou, si vous préférez,  les petits pots pour bébés. Les petits pots du commerce conviennent aussi parfaitement à l’équilibre alimentaire de votre bébé. On peut juste leur reprocher leur goût un peu monotone qui s’est toute fois grandement amélioré grâce aux efforts des industriels.

diversification alimentaire

Proposez tout d'abord quelques cuillères sans forcer et laissez votre bébé adapté lui-même la quantité  ingérée sans dépasser toute foi 130 grammes avant l'âge de 6 mois.

L’ utilisation d’ herbes aromatiques et d’épices non piquantes est recommandée pour agrémenter les repas. Ne pas ajouter par contre de sel ou de bouillon en cube (trop salés), cela fatiguerait le rein de votre bébé.

Les fruitsintroduction des fruits

Une fois tous les légumes de saison introduits, on peut débuter les fruits crus, bien mûrs, lavés, épluchés, épépinés, mixés ou écrasés, râpés ou cuits en compote sans ajout de sucre. La cuisson facilite la digestion et réduit bien souvent l’allergénicité. Si vous préférez, vous pouvez utiliser les petits pots pour bébés.

Introduisez tous les fruits, y compris les fruits rouges, en les introduisant toujours progressivement, un nouveau toutes les 48 heures.

Les fraises et les fruits rouges ont souvent mauvaise presse, mais ils ne sont Fraiseresponsables que très rarement d'allergie. Ils sont juste histaminolibérateurs et peuvent, à ce titre être responsable de plaques rouges, qui restent le plus souvent localisées autour de la bouche. S'ils n'entrainent pas d'autres symptômes et que les plaques disparaissent rapidement, continuer à les proposer à votre bébé. En cas de doute, parlez-en à votre médecin, qui fera une prise de sang ce qui permettra d'éliminer une allergie.kiwi

Le kiwi et la banane sont plus souvent à l'origine d'allergie, mais il ne faut pas pour autant retarder leur introduction. Si vous ou votre conjoint avez un "terrain allergique", commencez juste prudemment par de toutes petites quantités en augmentant progressivement , jour après jour.

Les quantités

Entre 4 et 6 mois, votre bébé va faire entre 5 repas de 180 ml à 4 repas de 210 ml.

Introduisez d'abord à midi quelques cuillerées de légumes ou de fruits et complétez avec du lait pour un total de 210 à 240 ml (par exemple l'équivalent d'un demi-pot de légumes soit 60 g + 150 à 180 ml de lait soit 210 à 240 g au total).

Les premiers jours, vous préparez, si vous faites un allaitement artificiel, 180 à 210 ml de lait. Puis vous ôterez progressivement un peu de lait en fonction de la quantité de purée ou de compote ingérée.

Ces quantités sont toute fois des moyennes. Il faut les adaptez à votre bébé. Si vous avez l'impression que votre enfant réclame davantage que les quantités indiquées, consultez votre pédiatre ou votre médecin afin d'adapter au mieux son régime alimentaire.

A quel repas ?

Commencez par introduire de nouveaux légumes au déjeuner. Comme cela vous aurez tout le reste de la journée pour voir si votre bébé les digère bien. Une fois que vous aurez introduit suffisamment de légumes, vous pouvez commencer les fruits au goûter. Toujours un nouvel aliment par jour pour ne pas perturber votre enfant.

 

AstuceLors de l'introduction des aliments solides, on peut avoir une période de constipation transitoire. N'hésitez pas à consulter le chapitre sur la constipation du nourrisson en cas de persistance.

 

Cliquez ici pour obtenir des menus adaptés à votre enfant :

FlechebleueVotre enfant a 4 mois ou n'a pas commencé encore la diversification et fait 4 repas. Vous désirez commencer par les légumes.
FlechebleueVotre enfant a 4 mois ou n'a pas commencé encore la diversification et fait 5 repas. Vous désirez commencer par les légumes.
FlechebleueVotre enfant a 4 mois ou n'a pas commencé encore la diversification et fait 4 repas. Vous désirez commencer par les fruits.
FlechebleueVotre enfant a 4 mois ou n'a pas commencé encore la diversification et fait 5 repas. Vous désirez commencer par les fruits.

FlechebleueVotre enfant a 5 mois ou il a uniquement introduit les légumes.
FlechebleueVotre enfant a 5 mois ou il a uniquement introduit les fruits.

FlechebleueVotre enfant a entre 6 et 9 mois 

 

Allez au chapitre suivant : L’alimentation de 6 à 9 mois : l’introduction des protéines animales

 

Sources :

  1. Comité de Nutrition de la Société Française de Pédiatrie, Alimentation de l'enfant en situations normale et pathologique, Progrès en pédiatrie, 2° édition, 2012, Ed. Doin.

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 12 septembre 2015
Dernière révision de l'article : 31 août 2017

 

Page consultée : 1 999 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront validés par nos rédacteurs avant publication).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

2 réflexions au sujet de « La diversification alimentaire : de 4 à 6 mois, l’introduction progressive des fruits et légumes »

  1. Bonjour,
    Après avoir mangé un petit pot pomme-cassis, mon fils a présenté des plaques rouges autour de la bouche (qui ont disparu au bout de quelques dizaines de minutes). Puis-je lui re-proposer rapidement cette compote ou est-il préférable d’attendre un certain temps (si oui combien ?) avant de tester à nouveau ?
    Merci.

     
    1. Certains aliments acides ou histaminolibérateurs (voir l’article sur les aliments histaminolibérateurs) peuvent provoquer une petite irritation au contact de la peau encore fragile du visage de votre bébé. Il s’agit des fruits rouges, de la tomate et parfois même des aubergines, des courgettes … Ils provoquent des plaques rouges tout autour de la bouche tout à fait isolées. La compote ou la purée est mangée sans vomissements, ni diarrhée, ni autres troubles digestifs. Ils ne piquent pas non plus à l’intérieur de la bouche.

      Si ses plaques rouges restent isolées sans gonflement, sans troubles digestifs. Si les plaques ne concernent que le pourtour de la bouche et ont disparu rapidement. S’il s’agit de fruits et légumes un peu acides. Vous pouvez redonner l’aliment dès le lendemain, sans limitation de la quantité. Si vous avez le moindre doute, commencez juste par une petite quantité et augmentez progressivement jour après jour.

      Si cela concerne des aliments comme l’œuf, le poisson, les laitages alors que votre enfant n’avait bu jusqu’à présent que du lait maternel, parlez-en à votre médecin avant de réintroduire l’aliment. Méfiez-vous également du kiwi, des petits pois et des lentilles. Ces aliments sont plus fréquemment à l’origine d’allergie. Consultez votre médecin qui pourra, si besoin, doser les “anticorps” de ces aliments, les IgE, avant de permettre de réintroduire l’aliment. Cela permettra de dédouaner une allergie. Il suffit pour cela de faire une simple prise de sang à votre enfant. Mais attention, il faut attendre 4 à 6 semaines après la réaction, avant de pouvoir détecter ces IgE dans le sang.

       

Laisser un commentaire