Acariens

Les acariens : comment les limiter

L'exposition à de fortes quantités d'acariens expose à un risque de développement d'allergie. Elle peut même à elle seule donner une inflammation au niveau des voies respiratoires ou digestives responsables de symptômes comme des douleurs abdominales sans allergie.  


En cas d'allergie aux acariens, un environnement riche en acariens entretient la rhinite allergique ou l’asthme.

Il est donc indispensable de lutter contre les acariens.  

Toutefois, il est impossible d'éviter totalement la présence d'acariens. Quelques conseils permettent par contre d'en réduire leur nombre de façon significative.

Qui sont-ils?

AcarienLes acariens sont des petites bêtes de  0,1 à 0,6 mm de la famille des arachnides (comme les araignées). Ils vivent deux à trois mois, mais peuvent avoir, en 3 mois, plus d'une centaine de descendants.

Ils préfèrent les milieux fortement humides (de 60 à 80 % d’humidité) et des températures avoisinant les 25 °C.

En France métropolitaine, ce sont surtout des Dermatophagoides pteronyssinus et Dermatophagoides farinae qui sont responsables des allergies.  Ils se nourrissent essentiellement de débris de peau morte, de poils, d'ongles, etc., mais aussi de moisissures et de poils d’animaux.

Ils se nichent avec prédilection dans les chambres à coucher, au niveau de la literie, notamment dans les matelas et les oreillers, les couettes et les édredons. Ils apprécient aussi les fauteuils et les divans, les meubles capitonnés, les coussins et les peluches et doudous des enfants, les tentures, les cages et paniers des animaux domestiques. Au bout de 2 ans et sans vigilance particulière, le poids d’un oreiller peut être constitué de 10 % d'acariens morts.

Qu'est-ce qui est allergisant chez un acarien ?

Les acariens ne transmettent pas de maladie, mais leurs corps et même leur cadavre et leurs selles sont allergisants. Les  selles ou matières fécales forment des petites particules qui peuvent pénétrer facilement dans les voies respiratoires. Durant son existence, un acarien produit 200 fois le poids de son corps en matière allergisante.

Quand retrouve-t-on des taux maximaux d’acariens ?

Il y a des acariens toute l'année dans nos maisons, mais durant les périodes les plus humides, au printemps et à l'automne (quand on arrête ou on remet le chauffage en fait), on retrouve des quantités maximales d’acariens. Pour ces raisons, chez l'enfant qui débute une allergie aux acariens, on retrouve souvent des symptômes plutôt en septembre-octobre et en mars-avril. En hiver, lorsque la température diminue, les acariens ne se trouvent plus dans des conditions favorables pour se reproduire. Leur taux diminue.

Où faut-il les débusquer ?

Il faut traiter en priorité la chambre à coucher, surtout le lit et tous les objets posés dessus. Tout d'abord parce que votre enfant y passe 8 à 10 h minimum par jour, pendant qu'il dort. Le reste du temps, il est principalement à l'école ! ET parce que c'est son lieu d'habitat privilégié.

Peut-on évaluer l'infestation en acarien ?

Il existe des tests pour évaluer le taux d’acarien grossièrement comme l’Acarex test

On réserve leur utilisation à certains cas particuliers.

Les Mesures générales

Mettez les enfants allergiques dans les chambres les moins humides, si possible pas en sous-sol ou près d’une salle de bain, mais dans des chambres orientées plein Sud ou bien ensoleillées.

Corrigez un vice de construction source d'humidité.

Préférez des  sols lisses et lessivables facilement.

Limitez le chauffage à 18 – 20°C dans les chambres.

Les mesures physiques

Réduire l'humidité relative par augmentation de la ventilation :

• naturelle ++ : Aérez les chambres tous les matins (lorsque les températures sont les plus fraiches si possible 30 minutes par jour.

• mécanique si possible (VMC …)

Installez un déshumidificateur si besoin.

Ne pas utiliser d’humidificateur ni de saturateur d'eau sur les radiateurs.

L'élimination des réservoirs des acariens +++

La literie :

• Le matelas est un réservoir majeur d'acariens; un matelas ancien très infesté doit être changé.

• Quel que soit l'état du matelas, mettez une housse anti acariens. Il est même plus intéressant de mettre une housse anti-acarien dès l’achat du matelas.

• Préférez une housse anti-acarien totalement hermétique aux allergènes, validée par des études scientifiques (vous trouverez quelques adresses pour se procurer des housses anti-acariens en bas de l’article).

• En cas de matelas neuf, penser à l’aérer au moins 24 heures et de l’aspirer avant de le mettre dans la chambre de votre enfant.

• Préférez un matelas en mousse de polyester ou de latex.

•  Le sommier peut être à l'origine de l'infestation du matelas : si le sommier est capitonné le changer pour un sommier à lattes ou métallique. Vous pouvez faire un test de quantification en acarien avant de vous en débarrasser !

• En cas de lits superposés, mettre l’enfant allergique sur le lit du haut, cela lui évitera d’inhaler les particules de son matelas et celles du lit supérieur !

• Aérez les lits tous les matins et changez les draps chaque semaine.

•  Lavez les draps, housses de couettes et les taies d'oreiller toutes les semaines à la température la plus élevée possible (si possible au-dessus de 60°).

Si vous allez dans une location, n'hésitez pas à amener l'oreiller de votre enfant avec vous. Il dormira au moins sur un oreiller pas trop riche en acariens ! Vous pouvez aérer les matelas et les aspirer avant de dormir dessus.

La couette, l'oreiller, la couverture :

• Utilisez des matériaux synthétiques, lavables à 60°C, pas de plumes.

•  Lavez à la température la plus haute possible si possible tous les trois mois (lavage souvent possible à 60°C, utilisation possible de laveries), au moins une fois par an.

Les peluches :Peluches

• Réduire le nombre de peluches présentes dans la chambre, en proposant si besoin à l’enfant de faire un roulement avec ses peluches préférées, ce qui permettra, en plus, de les nettoyer pendant le roulement.

• Entreposez les peluches des coffres à jouets ou de la chambre dans une pièce de jeux ou un local plus approprié.

• Aidez votre enfant à choisir ses peluches préférées qu’il pourra laisser sur son lit pour s’endormir.

• Choisir des peluches d'une taille permettant le lavage en machine.

• Les peluches sont rarement lavables à 60°C. Laissez les toute la nuit dans le congélateur, enfermées dans un sac plastique, pour tuer les acariens, puis laver les à 30-40°C pour ôter les acariens morts.

• Lavez à la température la plus haute possible tous les trois mois.

Les coussins, tapis, poufs, et chauffeuses :

Coussins, tapis, poufs, chauffeuses sont à limiter au maximum.

Les moquettes :

Vous pouvez compléter l’aspiration par un shampoing de moquette ou un nettoyage à la vapeur.

Il existe des tests pour mesurer la teneur en acariens des moquettes, tapis … comme l’Acarex Test. Si le test est positif, il peut alors être intéressant de faire un grand nettoyage de la chambre par une bombe acaricide. Attention alors de bien respecter le mode d’emploi, de bien aérer après traitement la chambre et de faire dormir votre enfant dans une autre chambre le temps que le produit soit bien éliminé.

En cas de forte infestation, ne pas hésiter à enlever la moquette et choisir un revêtement lessivable (type vinyle, linoléum, carrelage ou parquet).

Autres :

Poussières de maison

• Passer l'aspirateur en profondeur, en particulier sous le lit, deux fois par semaine. L'idéal est d'utiliser un aspirateur équipé d'un filtre de sortie haute efficacité pour les particules aériennes (HEPA 13 ou 14). L'utilisation d'un double sac aspirateur peut être efficace.

• Vous pouvez également passer des chiffons humides ou des lingettes dépoussiérantes  sur les sols et surfaces lisses.

• Faire un dépoussiérage approfondi des meubles avec un chiffon humide une à deux fois par semaine.

• Limiter les objets susceptibles de récolter la poussière tels que les bibelots, les livres et les cadres. Au lieu d'étagères ouvertes, utiliser des commodes avec tiroirs bien fermés ou encore des armoires ou des vitrines.

• Préférer les meubles fermés pour ranger les vêtements.

• Supprimer les plantes vertes dans la chambre, éviter les bacs à réserve d'eau.

Astuce : Stocker les farines alimentaires dans des boîtes hermétiques placées au réfrigérateur permet d’éviter leur contamination par des acariens.

 

Où se procurer des housses anti-acariens 

Vous trouverez ci-dessous une liste de housses anti-acariens bénéficiant d'études scientifiques et garanties 10 ans (liste non exhaustive) :

  • Les housses anti-acariens ALK ALLERHOUSSE (Ce lien n'est actuellement plus disponible) .
  • Les housses anti-acariens Stallergenes
  • Les housses anti-acariens Immunoctem

Sources :

  1. Fiche conseil ALK: Les acariens de la maison [consulté le 5 Octobre 2016]
  2. Fiche conseil Stallergene : Allergie aux acariens

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 17 octobre 2016
Dernière révision de l'article : 1 mai 2017

 

Page consultée : 1 063 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire