Vaccins

Les vaccins ce n’est pas forcément douloureux !

Vacciner ou pratiquer une prise de sang ne sont pas forcément des actes douloureux. Certains vaccins font plus mal que d'autres. Les enfants réagissent tous différemment aux injections. Mais il ne faut pas prendre cette douleur comme une fatalité. Divers petits moyens peuvent permettre de réduire la sensation douloureuse ...

Les petits moyens pour limiter la douleur des vaccins

Il existe divers "petits moyens" pour rassurer bébé et rendre moins douloureux les gestes agressifs. Bien réchauffer bébé avant la vaccination1  diminue les signes objectifs de douleur. La distraction avec des petits jouets sonores et /ou colorés permet de porter l'attention dessus et ainsi bien souvent de vacciner sans pleurs.

Les tétinesSucette et antalgique

La succion de la tétine avant et pendant les injections de vaccins ou les prises de sang permet de diminuer la douleur jusqu'à l'âge de 3 mois. Au-delà de cet âge, son efficacité est moins importante 2.

Chez le prématuré et le nouveau-né jusqu'à l'âge de 3 mois la succion d'eau sucrée avant le geste permet  de réduire la douleur pendant les actes médicaux.

Deux dispositifs permettant la succion d'eau sucrée avant le vaccin sont disponibles en pharmacie :

  • le PACIDOL® , une boite comprenant une sucette avec réservoir et 10 dosettes d'eau sucrée. La sucette peut servir à administrer d'autres médicaments par la suite.
  • l'ALGOPEDOL®, qui contient 5 unidoses d'une solution de sucrose à 24 %
Attention !Attention les doses doivent être données 2 minutes avant le soin pour être efficace

Les pansements anesthésiants

Les pansements ou les crèmes à base de lidocaine et de prilocaine (Ex. EMLA® et génériques) permettent une anesthésie durable des couches superficielles de la peau. Ils permettent ainsi de réduire la douleur lorsqu'on enfonce l'aiguille voire de la vaccination pour certains vaccins qui se font en sous-cutané donc plus superficiellement. Ils n'empêchent pas la douleur liée à l'injection du produit en intramusculaire. Certains vaccins sont plus douloureux que d'autres.

Demandez conseil à votre médecin pour les prescrire. Il existe toute fois peu de contre-indications. Ne pas les mettre à proximité des yeux, sur les muqueuses ou sur des lésions d'eczéma.
Il faut les appliquer au moins une heure  avant l'injection ou la prise de sang. Ils gagnent en efficacité si on les applique 2 heures. Après on retire le pansement, mais l'anesthésie persiste encore pendant 2 heures.
Utilisez plutôt de la crème anesthésiante en couche épaisse, sans étaler, et sous pansement occlusif c'est à dire avec le film fourni ou mieux entourez cellophane alimentaire. Ne mettez pas de compresses dessus, car elles vont absorber la crème. On doit appliquer 1 g soit 1/5° de tube pour 10 cm2 de peau sur les 2 cuisses à partir de 3 mois, une seule cuisse avant 3 mois. Les patchs sont des cupules d'Aluminium et peuvent donner des réactions allergiques secondaires au niveau de leur application. De plus, ils adhèrent souvent un peu trop, et leur retrait est douloureux notamment dans les zones poilues. C'est un peu dommage pour un anti-douleur !

Voici quelques explications pour bien poser la crème anesthésiante avant les vaccins.

Avant 3 ans

Crème EMLA sur la cuisse

Pour les moins de 3 ans, appliquer l' anesthésiant sur la face antéro-externe de la cuisse, soit entre le pli du pantalon de devant et la couture sur le côté externe, à mi-chemin entre la hanche et le genou.

Emla sur la cuisse

Une exception : le test et la vaccination contre la tuberculose.

Il faut appliquer l'anesthésiant une heure (minimum) à
deux heures 
avant le vaccin.

Attention !Chez les moins de 3 mois ne pas mettre la crème anesthésiante à deux localisations différentes et ne laisser pas en place plus d'une heure.

 

Âge Dose recommandée/site Dose maximale Temps d'application
Nouveau-né à terme  jusqu'à 3 mois  0,5 g = 0,5 ml = 1/2 patch = 1/10° tube

à 1 g = 1 ml = 1 patch = 1/5° tube

1 g 1 h maximum
3 mois à 1 an 0,5 à 1 g 2 g

(soit un peu moins d'1/2 tube pour les 2 cuisses)

1 h 30 à 4 h
1 à 6 ans 1 à 2 g

(soit environ la moitié du tube pour les 2 sites)

10 g = 2 tubes 1 h 30 à 4 h
6 à 12 ans 2 g

(soit 2 ml ou un peu moins de la moitié du tube sur un plusieurs sites)

20 g 1 h 30 à 4 h
> 12 ans 2 à 3 g

(soit la moitié du tube sur un ou plusieurs sites)

50 g 1 h 30 à 4 h
Durée d'anesthésie après retrait : 1 à 2 heures dans tous les cas.
En cas de prise de sang faire attendre 10 à 15 min après le retrait de l'anesthésique pour permettre la réapparition des veines.
Demander conseil si l'enfant avale la crème. S'il s'en met dans les yeux, les laver sans frotter ++ et faire examiner rapidement par un ophtalmologue.

Après 6 ans

Crème EMLA
Emla sur l'épaule

À partir de 6 ans, appliquer la crème sur le muscle deltoïde du haut du bras, sur la partie externe, bien en haut sur la partie la plus bombé du muscle. On entoure ensuite la crème de cellophane alimentaire (pas le scotch fourni avec la crème qui arrache les poils lorsqu'on l'enlève). Attention ! Pensez à mettre la crème bien en haut, comme sur la photo, car le cellophane a tendance à glisser. Il faut patch emla vaccin 6 ansappliquer la crème une heure 30 (minimum) à deux heures avant le vaccin.

Une exception : la vaccination contre la tuberculose

Pour la vaccination BCG on ne peut mettre de crème EMLA.

 

  • Consulter également :

La vaccination -Pourquoi vacciner ?
Préparer les vaccinations

Bien préparer les vaccinations

 

  • Autres sites à consulter :

Diminuer la sensation douloureuse du vaccin. Site SPARADRAP

 

 

Page consultée : 6 656 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront validés par nos rédacteurs avant publication).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire