Vaccins

Les vaccins ce n’est pas forcément douloureux !

Vacciner ou pratiquer une prise de sang ne sont pas forcément des actes douloureux. Certains vaccins font plus mal que d'autres. Mais les enfants réagissent aussi tous différemment aux injections. Il ne faut pas prendre cette douleur comme une fatalité. Voici divers petits moyens qui peuvent permettre de réduire la sensation douloureuse ...

Les petits moyens pour limiter la douleur des vaccins

Il existe des "petits moyens" pour rassurer bébé et rendre moins douloureux les gestes agressifs.

Bien réchauffer  votre enfant

Bien réchauffer son bébé avant une vaccination1  diminue les signes objectifs de douleur. Prenez-le ainsi dans les bras avant ou pendant la vaccination. Un câlin s'est rassurant en plus.

Ne vous inquiétez pas ! Il repéra que c'est le médecin qui l'a piqué et pas ses gentils parents 😉 !

La distraction - Les jouets

La distraction avec des petits jouets sonores et /ou colorés permet de porter l'attention dessus et ainsi, bien souvent, d'éviter les pleurs.

Choisissez un jouet bien coloré, qui fait du bruit comme un hochet ou un bâton de pluie pour distraire votre bébé lors des vaccins. Jouets colores

Emportez son doudou dès qu'il devient un peu plus grand.

Les enfants encore un peu plus grands peuvent oublier leur vaccin grâce à un jeu sur une tablette ou un smartphone, ou en racontant leur dernière aventure pendant les soins.

 

Les tétinesSucette et antalgique

La succion de la tétine avant et pendant les injections de vaccins ou les prises de sang permet de diminuer la douleur jusqu'à l'âge de 3-4 mois. Au-delà de cet âge, son efficacité est moins importante 2.

La succion d'eau sucrée

Chez le prématuré et le nouveau-né jusqu'à l'âge de 3 mois des études ont montré que la succion d'eau sucrée avant le geste permet de réduire significativement la douleur  pendant les actes médicaux.

Deux dispositifs sont disponibles en pharmacie . Ils contiennent tous les deux des doses unitaires de 2 ml de saccharose à 24 %.

Algopedol

  • L'ALGOPEDOL® est une boite de 5 unidoses. Il a l'avantage de pouvoir se mettre directement sur la partie antérieure de la langue, là ou la solution va être la plus efficace. Le prix conseillé est de 5 euros 50 en 2017 soit environ 1 euro la dose.
  • Le PACIDOL® est  une boite comprenant une sucette avec réservoir et 10 dosettes d'eau sucrée. La sucette peut servir à administrer d'autres médicaments par la suite. Le prix moyen est de 10 à 20 euros.Pacidol

 

Ces solutions sucrées sont indiquées dans la prise en charge de la douleur liée aux soins désagréables ou inconfortables tels que prise de sang, mesure de la glycémie, vaccination par injection, retraits de pansements, adhésifs, certaines toilettes, pesées, radiographies inconfortables, chez le nourrisson de 0 à 4 mois.

L'administration peut être renouvelée si besoin sans épuisement de l'effet3. Elles peuvent être utilisées même avant la réalisation d'une glycémie, car elles ne vont pas modifier le taux.

avis du pediatreL'avis du pédiatre : Si vous n'avez que des vaccins à réaliser, la boite d'ALGOPEDOL® est plus appropriée. Vous avez suffisamment de doses pour les vaccins du 2° et du 4° mois. Par la suite, votre enfant sera trop grand pour que les solutions sucrées aient une efficacité .
Si votre enfant doit par contre avoir de nombreux examens, le PACIDOL® est une solution intéressante. D'autant que vous disposerez avec d'une sucette permettant aussi l'administration des médicaments.

 

Il faut tenir compte cependant des contre-indications qui sont toutefois rares.

Les contre-indications aux solutions sucrées

  • Rétrécissement de l'œsophage
  • Fistule œsotrachéale.
  • Entérocolite ulcéro-nécrosante
  • Troubles de la déglutition
  • Intolérance au lactose.

Ne pas injecter.

Attention !Attention ! Les doses doivent être données 2 minutes avant le soin pour être efficaces.

Les pansements anesthésiants

Les pansements ou les crèmes à base de lidocaïne et de prilocaiïne (Ex. EMLA 5%® patch et crème, ANESDERM 5 % crème® et autres génériques) permettent une anesthésie des couches superficielles de la peau. Ils réduisent ainsi la douleur lorsque l 'on enfonce l'aiguille. Les crèmes anesthésiantes n'empêchent pas la douleur liée à l'injection du produit quand celui-ci est administré en intramusculaire. Elles peuvent cependant la diminuer lorsque l'injection se fait en sous-cutanée, donc plus superficiellement, comme par exemple pour le vaccin Rougeole-Oreillon- Rubéole.

Il existe des vaccins plus douloureux que d'autres. Mais le fait de réduire la douleur lors de l'injection associée aux petits moyens cités plus haut atténue fortement les pleurs aux vaccins !

Demandez conseil à votre médecin pour les prescrire. Il existe toute foi peu de contre-indications. Ne les appliquez pas à proximité des yeux, sur les muqueuses ou sur des lésions d'eczéma.

Il faut les appliquer au moins une heure  avant l'injection. Mais ils gagnent en efficacité si on les applique 2 heures. Après, on retire le pansement, mais l'anesthésie persiste  pendant encore 2 heures.
Utilisez plutôt de la crème anesthésiante en couche épaisse, sans étaler, et sous pansement occlusif c'est à dire avec le film fourni ou mieux entourez cellophane alimentaire. Ne mettez pas de compresses dessus, car elles vont absorber la crème.

On doit appliquer 1 g soit 1/5° de tube pour 10 cm2 de peau sur les 2 cuisses à partir de 3 mois, une seule cuisse avant 3 mois. Référez-vous au tableau ci-dessous pour savoir quelle quantité mettre.

Eviter les patchs

Les patchs sont des cupules d'Aluminium qui peuvent donner des réactions allergiques secondaires au niveau de leur application. De plus, ils adhèrent souvent un peu trop, et leur retrait est douloureux notamment dans les zones poilues. C'est un peu dommage pour un anti-douleur !

Comment appliquer la crème

Voici quelques explications pour bien poser la crème anesthésiante avant les vaccins.

Avant 3 ans

Crème EMLA sur la cuisse

Pour les moins de 3 ans, appliquer l' anesthésiant sur la face antéro-externe de la cuisse, soit entre le pli du pantalon de devant et la couture sur le côté externe, à mi-chemin entre la hanche et le genou.

Emla sur la cuisse

 

emla avant vaccinIl faut appliquer l'anesthésiant une heure (minimum) à
deux heures 
avant le vaccin.

 

Une exception : le test et la vaccination contre la tuberculose.

Attention !Chez les moins de 3 mois, ne pas mettre la crème anesthésiante à deux localisations différentes et prenez soin de ne pas laisser en place plus d'une heure.

Après 6 ans

Crème EMLA
Emla sur l'épaule

À partir de 6 ans, appliquer la crème sur le muscle deltoïde du haut du bras, sur la partie externe, bien en haut sur la partie la plus bombée du muscle. On entoure ensuite la crème de cellophane alimentaire (pas le scotch fourni avec la crème qui arrache les poils lorsqu'on l'enlève). Attention ! Pensez à mettre la crème bien en haut, comme sur la photo, car le cellophane a tendance à glisser. Il faut patch emla vaccin 6 ansappliquer la crème une heure 30 (minimum) à deux heures avant le vaccin.

Une exception : la vaccination contre la tuberculose

Pour la vaccination BCG, on ne peut mettre de crème EMLA.

Les doses recommandées

Âge Dose recommandée/site Dose maximale Temps d'application
Nouveau-né à terme  jusqu'à 3 mois  0,5 g = 0,5 ml = 1/2 patch = 1/10° tube

à 1 g = 1 ml = 1 patch = 1/5° tube

1 g 1 h maximum
3 mois à 1 an 0,5 à 1 g 2 g

(soit un peu moins d'1/2 tube pour les 2 cuisses)

1 h 30 à 4 h
1 à 6 ans 1 à 2 g

(soit environ la moitié du tube pour les 2 sites)

10 g = 2 tubes 1 h 30 à 4 h
6 à 12 ans 2 g

(soit 2 ml ou un peu moins de la moitié du tube sur un plusieurs sites)

20 g 1 h 30 à 4 h
> 12 ans 2 à 3 g

(soit la moitié du tube sur un ou plusieurs sites)

50 g 1 h 30 à 4 h

Durée d'anesthésie après retrait : 1 à 2 heures dans tous les cas.

En cas de prise de sang, faire attendre 10 à 15 min après le retrait de l'anesthésique pour permettre la réapparition des veines.

Demander conseil si jamais votre enfant avale de la crème. S'il s'applique de la crème sur les yeux, les laver sans frotter ++ et faire examiner rapidement par un ophtalmologue.

 

  • Consulter également :

La vaccination - Pourquoi vacciner ?

Les vaccins recommandés en FrancePréparer les vaccinations

Bien préparer les vaccinations

 

  • Autres sites à consulter :

Diminuer la sensation douloureuse du vaccin. Site SPARADRAP

 

 

Page consultée : 10 654 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront validés par nos rédacteurs avant publication).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire