sevrage

Le sevrage

Voici quelques conseils pour un sevrage de l'allaitement en toute sérénité.

Quand débuter le sevrage ?Biberon

Vous pouvez sevrer votre bébé au moment où vous le désirez. Certes on recommande un allaitement maternel pendant 4 à 6 mois pour limiter le développement des allergies chez l'enfant, mais il n'y a pas de période plus propice qu'une autre au sevrage. Ce qui est important c'est que ce soit votre choix. Si vous hésitez, le sevrage risque d'être plus problématique, pour vous et pour votre bébé. Prenez le temps de prendre la bonne décision.

Malheureusement  en France  la plupart des mères commencent à sevrer en raison de leur travail, ce qui coïncide également à une période de séparation. Le sevrage est alors encore plus ressenti comme une frustration. Bien souvent vous pourrez continuer, malgré la reprise du travail, à donner la tétée du matin et du soir. Si ce n'est pas le cas, prenez du temps pour faire des câlins, du peau à peau...

Si vous avez la possibilité de recueillir et conserver votre lait à votre lieu de travail, pas besoin de sevrer votre bébé. Il vous suffira de tirer votre lait au moment des tétées habituelles de votre enfant. N'hésitez pas à téléphoner à votre travail ou rendez-leur visite et expliquez à votre supérieur votre souhait de vouloir tirer votre lait deux à trois fois par jour afin de nourrir votre bébé. L’idéal étant qu’ils aménagent un espace pour cela, à moins que vous puissiez le faire dans votre bureau. Consultez l'article "Recueillir, conserver, transporter du lait maternel", pour les modalités.

Prenez soin de prendre suffisamment de temps pour initier le sevrage. On recommande en général de prendre 1 semaine par tétée à supprimer, soit 3 semaines si vous êtes à 5 tétées et que vous devez supprimez les 3 têtées de la journée. L'idéal est de débuter un mois à l'avance pour habituez progressivement votre bébé à la séparation (s'il y a reprise du travail), au biberon ...

Commencer à tirer votre lait et à le congeler dès que vous avez suffisamment de lait pour le faire. Comme cela vous pourrez commencer par donner des biberons de lait maternel. Si vous n'arrivez qu'à récupérer que de petites quantités, ne vous inquiétez pas. A force de tirer votre lait, vous aurez de plus en plus de lait. Pas besoin non plus de vous fixer des impératifs de quantité ou de fréquence.

💡 Des mamans m'ont demandé si on pouvait donner du lait tiré le premier mois à un bébé plus agé. Pas de problèmes, même si le lait s'adapte à l'évolution de votre bébé, il reste toujours un lait adapté à sa nutrition.

Dans 16% des cas2, c'est le bébé qui décide lui-même de la fin de l'allaitement en refusant le sein. Ne vous en frustrez pas, il a choisi lui-même de "grandir" , ce sont ses premiers pas  vers son autonomie ...  😉

Certaines mères arrivent à allaiter longtemps leur bébé, même quand celui commence à avoir des dents.

Comment sevrer ?quantité lait bébé

Sevrer en remplacant 1 tétée par 1 biberon. Pour connaître la quantité de lait à mettre dans le biberon consulter l'article "Les quantités de lait à mettre dans le biberon de mon bébé ".

Attendez que votre sein ne soit plus tendu à l'heure de ce biberon ( en général 2 à 3 jours minimum à une semaine) pour remplacer une nouvelle tétée par un biberon.  Ce n'est pas pour votre bébé, celui-ci s'habituera très bien au changement de lait s'il en accepte le goût, mais pour vous. Si vous allez trop vite, vos seins risquent de s'engorger, de devenir douloureux et sources de surinfection. La diminution du nombre de tétées entraîne une baisse progressive de la production de lait. Pas besoin de prendre de médicament, tout se fait naturellement.

Commencez par les tétées de la journée, par exemple la tétée de fin d'après-midi ce qui vous permettra de faire quelques courses ou de prendre un peu l'air. Puis alterner les tétées et les biberons. Les dernières tétées que l'on suppriment sont celles du soir et en dernier lieu le matin. Cela permet ainsi à votre lactation de diminuer progressivement surtout au petit matin, moment où vous avez souvent le plus de lait.

Votre lait va se tarir assez rapidement car moins on met le bébé au sein, moins on a de lait. Si vos seins sont douloureux et gonflés, exprimez un peu de lait en les pressant, juste pour les soulager, sans les vider complètement. Faîtes cette manœuvre aussi souvent que nécessaire. Et quand votre bébé tète, appuyez avec la paume des mains autour de l'aréole pour bien vider l'extérieur du sein. Si les douleurs persistent consultez un consultante en lactation, votre sage-femme ou votre médecin traitant.

Quel lait utiliser ?quantité de lait

Prenez un lait 1er (si votre enfant a moins de 6 mois) ou 2° âge (si votre enfant a débuté la diversification alimentaire) :

  • utilisez un hydrolysât poussé de protéines de lait de vache ou une formule d'acides aminés si votre enfant est allergique au lait de vache ou à un autre lait de mammifère selon les conseils de votre médecin (voir le chapitre: Le régime d’éviction pour mon enfant allergique)
  • HA ou hypoallergénique si vous/votre conjoint ou vos enfants sont allergiques ou atopiques (voir le chapitre: Moi ou mon conjoint sommes allergiques, que faire pour prévenir les allergies de notre bébé)
  • épaissi si votre enfant régurgite ou mange trop vite
  • sinon prenez une formule standard . L'utilisation d'un lait "relai" n'est pas nécessaire car ces laits ont parfois des formulations plus anciennes que les laits standards.
💡 N'hésitez pas à utiliser des packagings en petits formats plus économiques. Gardez en mémoire qu'une boîte de lait ne peut être pas conservé plus de 3 à 4 semaines après ouverture. Certaines marques vendent leur lait sous forme liquide prêt à l'emploi. Attention, une fois ouverte la bouteille doit être conservée au frais (6° max) et doit être utilisée dans les 3 jours.

Pour la durée de conservation après ouverture consultez les indications notées sur l'emballage.

Votre bébé refuse le biberon

Pas de panique. Il compensera avec les autres tétées.

Votre bébé est sensible aux odeurs, aux échanges qui accompagnent les tétées. N'oubliez pas que sevrage = séparation bien souvent. Prenez le temps pour le prendre un peu plus dans les bras, lui expliquez que vous devez vous séparer un petit moment mais que vous serez toujours là pour lui.

Faites donner les premiers biberons par la personne qui va garder votre enfant pour qu'il s'habitue aux biberons quand maman n'est pas là et quittez la pièce pendant la tétée.

Essayer de donner votre lait au biberon. Si votre bébé accepte le biberon avec votre lait, vous pourrez mélanger au début les 2 laits en augmentant progressivement la concentration la dose de lait maternisé (d'abord 30 ml avec 1 cuillère-mesure, puis 60 ml ... 90 ml etc...). Votre bébé s'habituera ainsi doucement au nouveau goût.

Essayez d'autres tétines comme les tétines physiologiques, des tétines en silicone, plus dures, ou  plus souples en caoutchouc car la succion est complètement différente. Votre bébé n'a pas l'habitude de tirer sur le sein. Ne changer pas pour autant tous les biberons d'un coup. Attendez un peu de voir les quels conviennent le mieux à votre enfant.

Si vous avez des vitesses sur les tétines, changer la vitesse.

Voici un vidéo très intéressante pour vous aider dans cette étape :

 

Page consultée : 537 fois

Sources :

  1. V. Rigourd et al. , Conseils pour l'allaitement maternel, EMC Traité de Médecine Akos, Avril 2015, 8-0415.
  2. I. Comas, Allaiter en entreprise, Cahiers de la puéricultrice,  Octobre 2010. N°240 p 30-31.

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 12 octobre 2015
Dernière révision de l'article : 26 juin 2016

 

Page consultée : 537 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront validés par nos rédacteurs avant publication).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire