Intoxication

Que faire en cas d’ intoxication

Votre enfant vient d'ingérer un médicament, un produit ménagé, un champignon ou une plante toxique et vous ne savez pas quel est le risque pour lui. Voici quelques conseils.

Intoxication par un produit chimique ou ménagé

Garder le produit pour l’ amener aux urgences. Noter heure de l’ingestion, la quantité maximale que votre enfant a pu ingérer (c'est-à-dire ce que contenait le flacon moins ce qu'il reste si c'est un liquide même s'il y en a partout à terre).

  • Ne pas faire vomir (si le produit est irritant, le passage retour du liquide provoquera des lésions encore plus graves).
  • Ne rien donner par la bouche avant avis médical. Ne lui faites rien boire (ni eau, ni lait). Ces produits ne neutraliseront pas le toxique et risqueront de provoquer des vomissements dangereux.
  • Nettoyez la bouche de votre enfant avec un linge propre, afin d'enlever les derniers dépôts. De même, ôtez les vêtements touchés par le produit.
  • En cas de projection oculaire, lavez à grande eau l'oeil atteint pendant au moins 10 minutes.

 

  • Si l'enfant est inconscient, mettez-le en position latérale de sécurité et appelez le SAMU 15.

    Position latérale de sécurité
    Position latérale de sécurité

* Appelez le Centre antipoison de votre département ou le 15 qui vous indiqueront la conduite à suivre . Précisez au maximum le nom du produit, la présentation (liquide, granules, gel, gaz), la marque, la concentration. Le médecin au téléphone vous donnera la conduite à tenir.

Intoxication par un médicamentMédicaments

Si l'enfant est inconscient ou endormi :

  • Mettez-le en position latérale de sécurité afin d'éviter qu’il inhale ses éventuels vomissements
  • Essayer de maintenir avec lui un contact verbal.

S'il ne respire plus (aucun mouvement respiratoire) :

  • Commencez à pratiquer des manœuvres de réanimation .
  • Dans le même temps, faites prévenir le SAMU (15) par une tierce personne, un médecin vous expliquera la suite des événements.

Si votre enfant va bien :

 

Le médecin vous posera des questions précises sur :

  • les caractéristiques de votre enfant (âge, poids, problèmes médicaux, traitements en cours) ;
  • les caractéristiques du ou des médicaments (nom, quantité ingérée, heure d'ingestion, conditionnement).
  • Dans le doute, on considère que l'enfant a pris la dose maximale c’est-à-dire le nombre de comprimés qu’il manque dans la boite ou la plaquette.

Intoxication par une plante toxique

  • Si vous avez pu identifier la plante ingérée, appelez le Centre antipoison de votre département. Le médecin vous demandera une description de la plante. En cas de toxicité avérée ou de doute, l'enfant sera dirigé vers un service d'urgence.

En présence de signes inquiétants, contactez le SAMU (15).

Voici une brochure du Centre anti-poison belge sur les plantes toxiques à télécharger. Attention la brochure renvoie sur le numéro du centre anti-poison de belgique.

Intoxication par un champignon toxique

Beaucoup d'espèces de champignons sont toxiques pour l'homme. Certaines peuvent être mortelles. Chez l'enfant, l'intoxication peut prendre des proportions très importantes du fait de son faible volume par rapport à celui d'un adulte.

  • Chercher à identifier l'espèce ingérée et en garder, si possible, un exemplaire.
  • Notez l’heure de l'ingestion et essayer de déterminer si l'enfant à mâcher, recracher ou avaler le champignon.
  • Dirigez-vous vers un service de d'urgence, d'autant plus qu'il s'agit d'un petit enfant, que les symptômes sont apparus tardivement (plus de trois heures après l'ingestion) et que la quantité d'ingérer est importante.
  • Un appel au centre antipoison peut être utile, mais d'intérêt souvent limité, le médecin ne pouvant identifier visuellement le champignon.

Dans la plupart des cas, l'enfant sera gardé en observation à l'hôpital.

En cas de repas collectif, surveiller l'entourage, car les symptômes de l'enfant peut-être peuvent être les prémices d'une longue série.

FlechebleueLa liste des champignons toxiques

N'hésitez pas à télécharger la brochure éditée par le Centre anti-poison belge. Attention la brochure renvoie sur le numéro du centre anti-poison de belgique.

Les signes inquiétants

  • Troubles insolites et inexplicables : agitation, comportement incohérent, démarche ébrieuse ...
  • Somnolence voire coma.
  • Vomissements et douleurs abdominales inexpliqués.
  • Difficultés respiratoires.
  • Anomalies du rythme cardiaque

Un seul de ces signes doit vous amener à appeler le SAMU(15).

 

Sources :

  1. P. Ecalard et D. Lamalle, 100 situations d'urgence chez l'enfant,  Ed. Arnette, 2003.

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 14 septembre 2015
Dernière révision de l'article : 16 décembre 2015

 

Page consultée : 807 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront validés par nos rédacteurs avant publication).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire