Immunotherapie.png

Quand et comment débuter une immunothérapie ou désensibilisation ?

L'immunothérapie ou désensibilisation est LE traitement de l'allergie. Les autres traitements, antihistaminiques , corticoïdes ... ne font qu'améliorer transitoirement les symptômes, mais n'influent pas sur l'évolution de l'allergie. Seule l'immunothérapie peut guérir ou diminuer les symptômes de l'allergie à long terme.

Quelles allergies peut-on traiter avec la désensibilisation ?

GramineesOn peut traiter toutes les allergies qu'elles soient alimentaires, médicamenteuses, respiratoires ou liées à des venins d'insecte. Mais seules les allergies à certains pollens, aux acariens, à certains insectes, aux moisissures, à certains poils d'animaux et aux venins d'abeille ou de guêpe font l'objet de protocoles dits "standardisés". Pour les allergies alimentaires et surtout médicamenteuses, on parle plutôt de tolérance, car souvent il faut maintenir la consommation de l'aliment ou du médicament pour maintenir l'effet.

Quelle est la durée du traitement ?

L'immunothérapie est un traitement long qui va durer de 3 à 5 ans pour les allergènes respiratoires. Même si une amélioration est souvent obtenue dès la première année, il faut maintenir le traitement pour que ses effets puissent se maintenir dans le temps.

Quelques consignes à bien respecter

Avant de commencer le traitement, votre enfant ne doit pas être malade ni présenter d’aggravation de ses signes d’allergie.

La conservation des flacons de désensibilisation sublinguale

refrigerateurLe traitement doit être conservé entre + 2 et + 8°C, au réfrigérateur. En cas de déplacements, les flacons doivent être maintenus en position verticale, dans leur boîte et munis de leur anneau de sécurité pour les flacons Staloral. En cas de désensibilisation Staloral, seul le flacon en court d'utilisation peut être maintenu à température ambiante.

Si lors de la livraison, la chaine du froid n'a pas été respecter , contacter le laboratoire pour savoir s'il y a lieu de recommander de nouveaux flacons. Bien souvent même si la poste a oublié de maintenir les flacons au réfrigérateur, il est possible d'utiliser malgré tout le traitement .

La durée de conservation est d'environ 1 an avant ouverture. Ne dépassez pas la date de péremption indiquée sur le flacon. Le flacon peut être utilisé 1 mois après première ouverture. 1 flacon dure à peu près 10 jours de traitement (3 flacons pour un mois ) .

En cas de déplacement

voyage et idésensibilisationEn cas de voyage en avion, il est recommandé de ne pas placer les flacons déjà entamés en soute à bagages. Munissez-vous d'une ordonnance de votre médecin pour pouvoir voyager en cabine avec vos flacons.

Les flacons doivent être placés au réfrigérateur dès que possible.

Les consignes d'utilisation

Bien suivre les instructions pour la première utilisation.

Respecter scrupuleusement le protocole de désensibilisation donné par votre allergologue.

Votre enfant a une désensibilisation Staloral

Consultez l'article spécifique en cliquant sur ce lien (article en cours de préparation).

Votre enfant a une désensibilisation Osiris

Consultez l'article spécifique en cliquant sur ce lien  (article en cours de préparation).

Les contre-indications

Les contre-indications à un traitement par désensibilisation

Les contre-indications temporaires de la désensibilisation sublinguale

Ne pas prendre l’allergène en cas :

  • De plaie buccale (Ex : dent qui tombe)
Attention ! Ne pas se brosser les dents juste avant de prendre la désensibilisation d'autant plus que l'utilisation d'un dentifrice mentholé peut perturber l'absorption du liquide de désensibilisation.

 

  • De fièvre (Température > 38 ° C)
  • De vaccination (Ne pas donner la désensibilisation le lendemain du vaccin).
  • De réaction allergique
  • De crise d’asthme

=> Ne pas administrer la dose le jour même et reprendre le lendemain à la même dose si le problème est résolu.

Les contre-indications de la désensibilisation

Les contre-indications à toute désensibilisation sont :

  • L'hypersensibilité è l'un des excipients. Si votre enfant est allergique à un médicament, parlez-en à votre allergologue.
  • Les maladies auto-immunes, maladies par complexes immuns et déficits immunitaires.
  • Les affections ou tumeurs malignes.
  • L'asthme non contrôlé, instable ou sévère. Bien souvent, cependant , on peut entreprendre une désensibilisation après contrôle de l'asthme.
  • Un traitement par bêta-bloquant y compris sous forme local comme des gouttes.
  • Le traitement ne doit pas être commencé au cours d'une grossesse mais il peut être poursuivi bien souvent s'il a été amorcé avant.

Pour les désensibilisations sublinguales :

  • Les lésions inflammatoires de la bouche comme le lichen, les mycoses, les plaies, les aphtes ou la chute ou l'extraction dentaire. Dès qu'il n'y a plus de plaie dans la bouche ou de lésion, le traitement pourra être débuté.

Les Effets secondaires

Votre enfant a une désensibilisation sublinguale Staloral ou Osiris

Les réactions locales

Les effets secondaires sont essentiellement des réactions orales à type de picotement, sensation de gêne, irritation, envie de se gratter, parfois un petit gonflement au niveau des lèvres et/ou de la bouche, formation de cloques ou d'aphtes. On retrouve ces effets secondaires essentiellement durant la phase d’initiation.

En phase d'initiation, si ces effets persistent contactez l'allergologue. Il faudra probablement adapter le traitement.

Les réactions générales

Les plus fréquentes sont des douleurs abdominales.  Ces douleurs régressent le plus souvent en recrachant le produit après l'avoir bien gardé 2 minutes sous la langue. Ceci ne nuit pas à son efficacité.

Les réactions gastro-intestinales :

On l'a vu, on a souvent des douleurs abdominales, mais on peut également, de façon mois fréquente avoir des vomissements, de la diarrhée et parfois, même, une constipation.

Les autres réactions :

La désensibilisation peut être responsable de rhino-conjonctivites, d'urticaire ou d'asthme. Contactez votre médecin dans ce cas.

Outre les effets de la désensibilisation, les premiers mois votre enfant peut être encore géré par ces allergies et avoir recours à ses traitements anti-allergiques en particulier pendant les périodes humides pour les acariens, les périodes estivales pour les pollens ou lors de contact avec les animaux ...

Conduite à tenir en cas d’effets secondaires lors d'une désensibilisation sublinguale

  • En cas de réactions locales (essentiellement durant la phase d’initiation) :

o Un épisode unique avec amélioration spontanée : reprendre la dose du jour précédent ;

o En cas d'épisodes répétés : Contactez votre allergologue

  • En cas de réactions gastro-intestinales : 

o Un épisode unique avec amélioration spontanée : la dose du jour précédent ;

o En cas d'épisodes répétés : Contactez votre allergologue

En cas d’interruption du traitement :

En cas d'interruption lors de la phase de montée des doses ou phase d'initiation

Arret traitementSi vous avez interrompu votre traitement depuis  moins d'une semaine, vous pouvez reprendre à  la même dose que le jour de l'interruption. Par exemple si vous étiez le lundi à 2 pressions ou 4 gouttes et que vous oubliez de prendre le traitement le mardi. Vous reprenez votre traitement le mercredi à deux pressions ou 4 gouttes, sans augmenter.

Si vous avez interrompu votre traitement plus d'une semaine :  Contactez votre allergologue

En cas d'interruption lors de la phase d'entretien

En général, s'il s'agit d'un oubli et que l'arrêt a été bref, moins d'un mois, il est possible de reprendre aux doses antérieures voir à moitié dose le premier jour puis pleine dose pour être prudent.

Si vous avez dû arrêter en raison d'effets secondaires ou que l'oubli a été long, contactez votre allergologue.

Votre enfant a une désensibilisation sous-cutanée

Immunotherapie injectableDans ce cas, c'est votre allergologue qui ajustera la progression des doses en accord éventuel avec votre pédiatre ou votre généraliste. Signalez au médecin qui injectera les doses tout effet secondaire. Soyez vigilant à bien respecter les dates d'injection.

A NOTER : Les extraits allergéniques injectables de la gamme IRIS font l'objet actuellement d'un rappel. Vous trouverez plus d'information sur le site d'ALK.

 

Sources :

  1. Site ALK [consulté le 1 Octobre 2017]
  2. Site Stallergenesgreer [consulté le 1 Octobre 2017]

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 1 Octobre 2017

Dernière révision de l'article : 1 Octobre 2017

 

Page consultée : 84 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).

 

 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire