Vaccin COVID et enfants

Pourquoi faut-il faire le vaccin COVID aux adolescents de 12 à 18 ans ? Et si mon enfant présente une allergie, dois-je le vacciner ? Trouvez les réponses à vos questions dans cet article.

Pourquoi faut-il vacciner nos enfants ?

Initialement seul les vaccins Pfizer avait une autorisation de Mise sur le marché à partir de 16 ans, et pas encore d'études. Toute fois plus de 3,5 milliards de doses avaient déjà été injectées dans le monde. 7,5 millions de jeunes de 12 à 18 ans avaient reçu 2 doses de vaccins aux États-Unis. Les effets secondaires notables ont été peu fréquents et sans conséquences à court et moyen terme.

Nous disposons maintenant de 2 études pour les 2 vaccins à ARNm. Une étude chez des adolescents de 12 à 15 ans pour Pfizer-BioNTech (Cominarty®)  réalisée  sur 2 260 adolescents (vaccin contre placebo). Cette étude montre une bonne tolérance. Aucun cas de COVID-19 n’a été retrouvé chez les vaccinés contre 18 cas dans le groupe contrôle. Une AMM conditionnelle a donc été accordé mi-mai. Mi-Juillet une extension d'indication pour le vaccin Spikevax®  (Moderna) a été octroyé pour les adolescents de 12 à 17 ans sur la base d’une étude publiée en septembre, sur 3 732 sujets. Aucun des 2 163 enfants ayant reçu le vaccin n'a développé de COVID-19, contre 4 des 1 073 enfants ayant reçu le placébo. Les effets secondaires étaient similaires à ceux observés chez les personnes âgées de + 18 ans : douleur et gonflement au point d'injection, fatigue,  maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, hypertrophie des ganglions lymphatiques, frissons,  nausées,  vomissements et  fièvre. Ces effets étaient généralement considérés comme légers à modérés et s'amélioraient en quelques jours après la vaccination.

De plus dans l’étude Pfizer, il semble que l’immunogénicité, la réponse au vaccin, soit 1,6 fois supérieure chez les 16 à 25 ans, comme cela est noté pour de nombreux vaccins (Hépatite B, Papillomavirus, Hépatite A), autorisant peut être moins de doses à l'avenir.

Avec l’émergence du nouveau variant ∂, beaucoup plus contagieux, la vaccination des adultes seuls ne suffira pas à arrêter l’épidémie. La vaccination des adultes reste toute foi prioritaire.

Les jeunes présentant des maladies chroniques affaiblissant leur système immunitaire (cancer, greffe d’organe ou de cellules souches hématopoïétiques, diabète), mais aussi une trisomie 21, une insuffisance cardiaque ou une surcharge pondérale importante sont plus à risque de développer une forme grave nécessitant une hospitalisation. Depuis le début de la pandémie 2 000 adolescents de 11 à 17 ans ont été hospitalisés dont environ 300 en réanimation.  La majorité avait une maladie sous-jacente.

Ils doivent donc également être vaccinés en priorité.

Pour les autres, même si le bénéfice individuel est négligeable au niveau médical, le Conseil National de Pédiatrie prend position sur les avantages non négligeables secondaires à la vaccination des 12-18 ans qui permettrait de :

  • Maintenir les écoles ouvertes
  • Poursuivre les activités de loisir 
  • Et garder une vie sociale épanouie.

Avec quel vaccin sera vacciné mon enfant / adolescent ?

Les jeunes de 12 à 18 ans sont vaccinés avec le vaccin Pfizer en Centre de vaccination pour l'instant.

Mon enfant présente un asthme et/ou une allergie, est-ce que je peux le vacciner ?

Un enfant asthmatique peut faire une crise d'asthme au décours d'une infection par la COVID mais pour autant ce n'est pas un facteur de risque majeur d'infection plus grave. Il ne présente pas plus de risque de développer un effet secondaire suite au vaccin.

De même les enfants présentant une allergie alimentaire, aux insectes, aux pollens et / ou aux acariens n'ont pas plus de risque de développer une réaction suite au vaccin. Pour les allergies médicamenteuses, on se méfiera uniquement des enfants présentant des allergies à de nombreux médicaments notamment des médicaments laxatifs qui contiennent le seul excipient notoire du vaccin PFIZER le polyéthylène glycol (PEG). Les enfants allergiques aux antibiotiques comme les pénicillines peuvent recevoir le vaccin sans contre-indication. Parlez-en si besoin avec votre médecin au préalable.

N'hésitez pas à demander une sérologie COVID rapide juste avant la vaccination (TROD sérologique) si vous êtes dans une zone de forte circulation de la COVID ou si votre enfant a eu des signes suspects. Cela permettra en cas de positivité de ne vacciner votre enfant qu'avec une seule dose. Ce test est également préconisé pour tous les garçons, ceux-ci ayant plus de risque de développer des myocardites ou péricardites post-vaccinales.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter l'article du Conseil National Professionnel de Pédiatrie sur la vaccination contre le Covid-19 des adolescents du 22/07/2021.

Si vous appréciez cet article, peut-être trouverez-vous d'autres sujets d'intérêt dans le chapitre :
 
Sources :
  1. Position du Conseil National Professionnel de Pédiatrie sur la vaccination contre le Covid-19 des adolescents du 22/07/2021 [consulté le 26/07/21]
  2. Auteur : Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
    Pédiatre, Allergologue, Homéopathe
    Date de publication : 26 juillet 2021
    Dernière révision de l'article : 20 septembre 2021
 
[views]
N'hésitez pas, si vous êtes abonné.e, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).