Le vaccin BEXSERO est désormais remboursé

Le BEXSERO, vaccin contre les Infections invasives à méningocoque B, est désormais remboursé en France chez tous les nourrissons de moins de 2 ans.

Pour obtenir le remboursement à 65 % (les 35% restant sont en général pris en charge par les mutuelles) , il faut que votre enfant est au moins initié sa vaccination avant 2 ans.

Ce vaccin protège contre les infections sévères à méningocoques B en particulier les méningites. 

Il est recommandé chez tous les nourrissons depuis juin 2021. Et depuis avril 2022, il fait parti du nouveau calendrier vaccinal avec une première dose à l’âge de 3 mois , la deuxième à 5 mois et la dose de rappel à 12 mois. À 12 mois, votre bébé aura donc 3 piqures : le vaccin Rougeole- Oreillions - Rubéole, le vaccin contre la méningite à méningocoques C et le vaccin contre la méningite à méningocoques B. Il est tout à fait possible de différer la vaccination contre le Méningocoque B pour éviter de faire 3 injections en même temps.

Calendrier Vaccinal 2022
Calendrier Vaccinal 2022

Ce vaccin n’est pas obligatoire à l’instar des autres vaccins du calendrier vaccinal des nourrissons, mais il a autant d’importance que les autres. Pour le rendre obligatoire, il faudrait la loi française comme cela a été fait pour les autres vaccins en 2017. Il est donc peu probable qu’il devienne obligatoire.

Les infections invasives à méningocoques C

Les infections invasives à méningocoques  représentent 500 cas par an et 50  à 60 décès par an en moyenne1. Le méningocoque B est la première cause de méningite à méningocoque en France (240 cas en 2019). Il y a une nette diminution depuis le confinement, mais les chiffres réaugmentent depuis octobre 2021. C’est pour cela que le gouvernement a malgré la diminution accepté l’intégration au calendrier vaccinal et le remboursement. Après une infection invasive à méningocoques, il y a 10 à 20 % de séquelles qui peuvent être très invalidantes. 

Vous pouvez consulter l’article sur les méningites

Efficacité et effets secondaires

Le méningocoque B n’est pas le seul responsable de méningite ni le seul vaccin. Grâce aux vaccins, le nombre de méningites bactériennes a fortement diminué en France. Le Bexsero fait parti du calendrier vaccinal depuis 2015 au Royaume-Uni avec une forte diminution des méningites à méningocoques B. Les effets secondaires sont surtout de la fièvre pendant 24 à 48 heures et une induration au point d’injection.

Des schémas de vaccination différents en fonction de l’âge de l’enfant

La vaccination peut aussi être initiée dès l'âge de 2 mois et avant l'âge de 2 ans. Les deux doses de primovaccination sont administrées à au moins deux mois d'intervalle. Une dose de rappel est nécessaire. Les schémas sont toute foi différents en fonction de l’âge de votre enfant :

• Vaccination initiée entre 2 et 5 mois 

Deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle minimal de deux mois entre les doses de primovaccination .

Une dose de rappel entre 12 et 15 mois en respectant un délai d’au moins six mois entre la dernière dose de primovaccination et la dose de rappel.

• Nourrissons âgés de 6 à 11 mois : 

Deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle minimal de deux mois entre les doses de primovaccination

Une dose de rappel au cours de la deuxième année avec un intervalle d’au moins 2 mois entre la primovaccination et la dose de rappel.

• Nourrissons âgés de 12 à 23 mois 

Deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle minimal de deux mois entre les doses suivi d’une dose de rappel avec un intervalle de 12 à 23 mois entre la primovaccination et la dose de rappel.

Il est possible de co-administrer ce vaccin avec les autres vaccins du calendrier vaccinal.

Nous conseillions par ailleurs de revacciner les sujets à haut risque tous les 5 ans contre les méningocoques B et ACWY et de vacciner leur entourage familial uniquement contre les méningocoques B.

Si vous appréciez cet article, peut-être trouverez-vous d'autres sujets d'intérêt dans le chapitre :

 

Sources :

  1. Les chiffres-clés des infections invasives à méningocoque sur le site santé publique france [consulté le 30 avril 2022] 


Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 1 mai 2022
Dernière révision de l'article : 4 mai 2022

 

[views]
N'hésitez pas, si vous êtes abonné.e, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).

Allergie aux pollens de graminées : Que faire ?

Les pollens de graminées sont des particules très légères qui sont transportées par le vent sur des 10° voire des 100° de kilomètres. Ils pénètrent facilement par le nez et la bouche. Ils sont ainsi très allergisants. Voici quelques mesures pour réduire leur impact au maximum.

Qu'est-ce que les pollens de graminées ?

 Les graminées font partie d'une très grande famille qui compte environ 12 000 espèces dans le monde. On les retrouve partout en France dans les prairies, jardins, pelouses ou dans les champs de céréales .

Elles libèrent, du printemps à l'été, des pollens dit anémophiles car ils sont petits et légers, transportés par le vent sur des dizaines voire des centaines de kilomètres. Ils entrent ainsi facilement en contact avec les muqueuses des yeux, du nez et de la bouche.

Ces pollens au fort potentiel allergisant (potentiel de 5/5) sont responsables de maladies allergiques, telles que la rhinite ou l'asthme, chez un nombre important de personnes.

Les manifestations d'allergie aux pollens de graminées

Les pollens sont présents de mars à septembre selon les régions avec en général un pic de mai à juin/juillet. Les symptômes chez les enfants commencent en général à partir d'avril/mai.

Pour prévenir l'allergie aux pollens de graminées

  •  Aérez votre maison tôt le matin quand il n'y a pas encore trop de pollens.
  • Dès le printemps et en été, après une balade ou une sortie l'extérieur, faites prendre une douche à votre enfant en lavant les cheveux si le temps le permet et changez ses vêtements pour le débarrasser des pollens.
  • Pensez également à bien rincer le nez avec une bonne désinfection rhino-pharyngée et éventuellement mettre des gouttes de sérum physiologique dans les yeux si votre enfant présente souvent des conjonctivites. Cela permet d'enlever les pollens de graminées.
  • Si malgré cela, votre enfant présente une rhinite et/ou une conjonctivite, consultez son médecin qui pourra vous prescrire un antihistaminique pendant la période pollinique. Parfois, nous ajoutons également un spray pour le nez et des gouttes pour les yeux.
  • Vous pouvez éventuellement utiliser un purificateur d'air muni d'un filtre HEPA* afin d'éliminer les grains de pollens et les particules irritantes dans votre logement.
  • Le port de lunettes, et/ou d'un masque couvrant le nez et la bouche lors des pics de pollens, peut également réduire les symptômes.
  • Dans la voiture, roulez les fenêtres fermées en utilisant la climatisation en circuit fermé lorsque vous passez près des champs.

Vous pouvez consulter les relevés polliniques sur le site www.pollens.fr .

Evitez

  •  De sécher le linge à l'extérieur de mars à septembre.
  •  Ne tondez pas la pelouse en présence de votre enfant et fermez les fenêtres de la maison pendant la tonte.
  • De laissez sortir votre enfant avec les cheveux mouillés : le pollen se fixe plus facilement sur ce qui est humide. En cas de baignade en piscine pensez à lui rincer les cheveux le soir.

Et si malgré toutes ses consignes les symptômes récidives ...

Il faut peut être envisager une désensibilisation. Parlez-en à votre médecin qui pourra vous adresser à un.e allergologue. Seule la désensibilisation permettra de "traiter" son allergie. Les médicaments améliorent les symptômes sur le moment mais l'effet s'estompe dès qu'on arrête le traitement. Ce qui n'est pas le cas de la désensibilisation qui a des effets à long terme. 

On ne pourra débuter une désensibilisation qu'à partir de l'âge de 6 ans mais votre enfant peut consulter un allergologue bien avant, dès les premiers symptômes d'allergie pour dépister ses allergies. La désensibilisation se fait grâce à des gouttes ou des comprimés que votre enfant devra mettre sous la langue pendant 1 à 2 minutes. Elle dure en général 3 ans pour les pollens de graminées. 

Pour vous aider :

Les fiches d'éviction ALK : Les pollens de graminées et moi.

Eviction des pollens Document StallergeneGreer : Allergique aux pollens de graminées.

Le calendrier pollinique.

Le site pour consulter les périodes de pollinisation.

Les applications utiles sur smartphone :

  • un application pour aider son enfant à suivre son traitement de désensibilisation DRAGO

 

Si vous appréciez cet article, peut-être trouverez-vous d'autres sujets d'intérêt dans le chapitre :

 

Sources :

  1. Les fiches d'éviction ALK : Les pollens de graminées et moi.
  2. Eviction des pollens Document StallergeneGreer : Allergique aux pollens de graminées.

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 25 avril 2022
Dernière révision de l'article : 4 octobre 2022

 

[views]
N'hésitez pas, si vous êtes abonné.e, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).

Mon enfant ou moi sommes cas contact COVID ou COVID +

Vous ou votre enfant êtes cas contact COVID ou dépisté.e positif.ve au COVID ? Pas d'inquiétude le Covid 19 est une infection virale bénigne chez l'enfant. Voici toutes les mesures que vous devez respecter et les réponses à vos questions.

Continuer la lecture de Mon enfant ou moi sommes cas contact COVID ou COVID +

Désinfection rhinopharyngée

La désinfection rhinopharyngée ou lavage de nez permet de déboucher le nez et enlever les allergènes qui vont irriter le nez. Retrouvez dans cet article tous les éléments pour pratiquer la désinfection rhinopharyngée du mieux possible.   

Continuer la lecture de Désinfection rhinopharyngée

PAI – Nouveau Projet d’accueil individualisé

Le PAI a changé en juillet 2021. Les changements majeurs sont la mise en place de documents nationaux, valables donc dans tous les établissements scolaires en France. Retrouvez tous les documents dans notre article.

Continuer la lecture de PAI – Nouveau Projet d’accueil individualisé