Epidémie de rougeole

Epidémie de rougeole en Nouvelle-Aquitaine

Actuellement, nous subissons une épidémie de Rougeole en Nouvelle-Aquitaine.

La rougeole est une maladie très contagieuse qui cause de la fièvre et des boutons rouges. Les complications de la rougeole peuvent être graves et nécessiter une hospitalisation.

Épidémie de rougeole en Nouvelle- Aquitaine

Quelque 269 personnes ont contracté la maladie à ce jour en Nouvelle-Aquitaine. 66 parmi elles ont dû être hospitalisées (soit une rougeole sur 4), dont 4 en réanimation.  Une jeune femme de 32 ans est décédée. Près de 90% des cas n'étaient pas ou mal vaccinés (le vaccin est efficace après l’injection de deux doses).

La Rougeole : qu'est ce que c'est ?

La rougeole peut débuter 7 à 18 jours après avoir été en contact avec une personne atteinte de rougeole.

Au début la rougeole ressemble à un rhume avec un nez qui coule, une toux, de la fièvre et des yeux très rouges qui doivent alerter.

Boutons de RougeoleQuelques jours plus tard, la fièvre augmente et des boutons rouges apparaissent sur le visage, puis se répandent sur le reste du corps. L'éruption est composée de taches rouges qui ont tendance à se réunir en une tache plus grosse tout en laissant des intervalles de peau saine.

avis du pediatre
3 signes doivent alerter :

  • La température (fièvre supérieure à 38,5°C),
  • La toux, le nez qui coule, des yeux rouges et larmoyants (conjonctivite),
  • Des boutons rouges (d’abord sur la tête et le visage puis sur le reste du corps) et des petits points blancs à l'intérieur des joues.

Il n’existe aucun traitement spécifique, mais seulement des médicaments pour atténuer les symptômes. Ainsi, il n‘y a aucun médicament pour éviter les complications.

Les complications sont assez fréquentes (environ 1 personne sur 10) et peuvent toucher n‘importe qui, quel que soit son âge ou son état de santé.

Les complications les plus graves sont l'infection du poumon (pneumonie) et l‘encéphalite, une inflammation du cerveau  (environ 1 cas pour 1000). L’encéphalite peut laisser des séquelles neurologiques très graves.

EAttention !n France, avant la vaccination, il y avait 450 000 cas/an occasionnant environ 400 encéphalites avec risques de séquelles graves et environ 40 décès. Entre 2008 et 2012, une épidémie a atteint plus de 24 000 personnes, causant plus de 30 complications neurologiques graves et 10 décès en France.

Comment peut-on attraper la Rougeole ?

Le virus de la rougeole est très contagieux. Une personne contaminée par la rougeole peut infecter, ainsi, entre 15 et 20 personnes.

TouxIl se développe dans le nez et la gorge des personnes infectées et se transmet par l’air quand une personne infectée éternue, tousse ou parle. Il peut persister dans l’air jusqu’à deux heures. Une transmission est également possible par contact avec des sécrétions (la salive, l'écoulement du nez).

Les personnes ayant la rougeole, peuvent transmettre la maladie de 5 jours avant à 5 jours après l’apparition des boutons.

Que faire s'il y a des cas de rougeoles dans la crèche, chez l'assistante maternelle ou à l'école ou si votre enfant a été en contact avec un enfant qui a la rougeole ?

Consulter

N'hésitez pas à contacter rapidement son médecin traitant. Celui-ci vérifiera si votre enfant est vacciné ou s'il a eu la rougeole.

Vacciner

VaccinsLes vaccins sont le PRIORIX® et le M-M-R Vaxpro®. Ils doivent être pratiqués à 12 mois (1ère injection) et 16 mois depuis 2017. Jusqu'en 2016, le rappel était effectué entre 16 et 18 mois.Seules 2 injections du vaccin protègent efficacement (a plus de 97%).

Si votre enfant a les deux injections, il a une bonne protection. Vous pouvez ne consulter qu'en cas de doute sur une éruption avec de la fièvre.

Si votre enfant a plus de 12 mois et n'a reçu qu'une seule injection ou n' a pas été vacciné, consultez rapidement. Une vaccination dans les 72h peut parfois éviter la survenue de la maladie.

Si votre enfant a plus de 6 mois, il n' a pas encore été vacciné. Cependant, il peut être vacciné dans les 72 heures pour prévenir au mieux la survenue d'une rougeole. Evitez alors la collectivité pendant les 5 jours qui suivent la vaccination. Votre enfant devra recevoir quand même, plus tard, les deux doses de vaccins Rougeole-Oreillons-Rubéole à 12 et 16 mois.

Pour un enfant de moins de 6 mois, il faut vérifier si sa maman est bien vaccinée ou a eu la rougeole. Si tel est le cas, il est protégé par ses anticorps. Dans le cas contraire, consultez rapidement son médecin. Il est possible de prévenir la maladie grâce à des injections d'immunoglobulines.

Si votre enfant est immuno-déprimé, consultez rapidement le service qui le prend en charge habituellement.

Les vaccins sont pris en charge à 100% par l'assurance maladie pour les enfants de 1 à 17 ans. À partir de 18 ans, ils sont encore bien remboursés à 65%. Il y a peu de contre-indications : surtout la femme enceinte, les personnes immuno-déprimées ou des antécédents de réaction allergique à ce vaccin.

Prévenir

Les personnes ayant la rougeole peuvent la transmettre depuis la veille des premiers symptômes et jusqu’à 5 jours après l’apparition des boutons.

Des mesures barrières d’hygiène sont recommandées : aérer régulièrement les pièces, se laver régulièrement les mains, porter un masque, limiter les déplacements en cas d’infection.

Si vous ou votre enfant êtes suspect de rougeole, il est très important d’en avertir les professionnels ou établissements de santé amenés à vous prendre en charge pour éviter de contaminer les personnes autour de vous.

Si vous devez vous rendre chez votre médecin, prévenez-le afin qu’un masque vous soit proposé en salle d’attente pour ne pas contaminer d’autres personnes.

Si vous devez vous rendre aux urgences, prévenez le professionnel qui vous accueille afin de porter un masque et d’éviter le contact avec d’autres patients.

Que faire pour protéger mon enfant ?

Mon enfant a moins de 12 mois

Si votre enfant a moins de 12 mois, vérifiez vos vaccinations. Si vous n'avez pas été vacciné correctement et si vous n'êtes pas enceinte, faites rapidement le vaccin pour protéger votre bébé.

Tous les adultes nés après 1980 doivent avoir reçu 2 injections du vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole, 1 injection pour les adultes nés avant. La vaccination peut être pratiquée à tout âge.

Mon enfant a entre 9 et 12 mois

Actuellement, on ne conseille pas de vacciner préventivement contre la Rougeole les enfants entre 9 et 12 mois vivant en collectivité. La vaccination n'est recommandée qu'en cas de contact avec une personne suspecte de rougeole.

Mon enfant a plus de 12 mois

Vérifiez son carnet de vaccination. Il doit avoir une injection du PRIORIX® ou du M-M-R Vaxpro® à 12 mois et à 16 mois. Si ce n'est pas le cas, faites-le vacciner rapidement.

 

Pour en savoir plus :

Affiche de l'ARS d'information en cas de contact avec une personne atteinte de rougeole

Les vaccins contre Rougeole, Oreillons et Rubéole Infovac

Documents réservés aux professionnels de santé :

Ce passage est disponible uniquement pour les professionnels de santé. Si vous êtes professionnels de santé, vous devez vous connecter pour le lire.

Pour vous connecter, cliquez sur : Connexion

Sources :

  1. Rougeole en Nouvelle-Aquitaine: «Le risque de diffusion existe toujours» 20 minutes. Publié le 01/02/18
  2. Affiche de l'ARS d'information en cas de contact avec une personne atteinte de rougeole
  3. Les vaccins contre Rougeole, Oreillons et Rubéole Infovac
  4. Communique de presse du 13/02/18 de l' ARS [consulté le 14 février 2018]

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 3 février 2018
Dernière révision de l'article : 16 février 2018

 

Page consultée : 248 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).
 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

Laisser un commentaire