Le vaccin BEXSERO est désormais remboursé

Le BEXSERO, vaccin contre les Infections invasives à méningocoque B, est désormais remboursé en France chez tous les nourrissons de moins de 2 ans.

Pour obtenir le remboursement à 65 % (les 35% restant sont en général pris en charge par les mutuelles) , il faut que votre enfant est au moins initié sa vaccination avant 2 ans.

Ce vaccin protège contre les infections sévères à méningocoques B en particulier les méningites. 

Il est recommandé chez tous les nourrissons depuis juin 2021. Et depuis avril 2022, il fait parti du nouveau calendrier vaccinal avec une première dose à l’âge de 3 mois , la deuxième à 5 mois et la dose de rappel à 12 mois. À 12 mois, votre bébé aura donc 3 piqures : le vaccin Rougeole- Oreillions - Rubéole, le vaccin contre la méningite à méningocoques C et le vaccin contre la méningite à méningocoques B. Il est tout à fait possible de différer la vaccination contre le Méningocoque B pour éviter de faire 3 injections en même temps.

Calendrier Vaccinal 2022
Calendrier Vaccinal 2022

Ce vaccin n’est pas obligatoire à l’instar des autres vaccins du calendrier vaccinal des nourrissons, mais il a autant d’importance que les autres. Pour le rendre obligatoire, il faudrait la loi française comme cela a été fait pour les autres vaccins en 2017. Il est donc peu probable qu’il devienne obligatoire.

Les infections invasives à méningocoques C

Les infections invasives à méningocoques  représentent 500 cas par an et 50  à 60 décès par an en moyenne1. Le méningocoque B est la première cause de méningite à méningocoque en France (240 cas en 2019). Il y a une nette diminution depuis le confinement, mais les chiffres réaugmentent depuis octobre 2021. C’est pour cela que le gouvernement a malgré la diminution accepté l’intégration au calendrier vaccinal et le remboursement. Après une infection invasive à méningocoques, il y a 10 à 20 % de séquelles qui peuvent être très invalidantes. 

Vous pouvez consulter l’article sur les méningites

Efficacité et effets secondaires

Le méningocoque B n’est pas le seul responsable de méningite ni le seul vaccin. Grâce aux vaccins, le nombre de méningites bactériennes a fortement diminué en France. Le Bexsero fait parti du calendrier vaccinal depuis 2015 au Royaume-Uni avec une forte diminution des méningites à méningocoques B. Les effets secondaires sont surtout de la fièvre pendant 24 à 48 heures et une induration au point d’injection.

Des schémas de vaccination différents en fonction de l’âge de l’enfant

La vaccination peut aussi être initiée dès l'âge de 2 mois et avant l'âge de 2 ans. Les deux doses de primovaccination sont administrées à au moins deux mois d'intervalle. Une dose de rappel est nécessaire. Les schémas sont toute foi différents en fonction de l’âge de votre enfant :

• Vaccination initiée entre 2 et 5 mois 

Deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle minimal de deux mois entre les doses de primovaccination .

Une dose de rappel entre 12 et 15 mois en respectant un délai d’au moins six mois entre la dernière dose de primovaccination et la dose de rappel.

• Nourrissons âgés de 6 à 11 mois : 

Deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle minimal de deux mois entre les doses de primovaccination

Une dose de rappel au cours de la deuxième année avec un intervalle d’au moins 2 mois entre la primovaccination et la dose de rappel.

• Nourrissons âgés de 12 à 23 mois 

Deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle minimal de deux mois entre les doses suivi d’une dose de rappel avec un intervalle de 12 à 23 mois entre la primovaccination et la dose de rappel.

Il est possible de co-administrer ce vaccin avec les autres vaccins du calendrier vaccinal.

Nous conseillions par ailleurs de revacciner les sujets à haut risque tous les 5 ans contre les méningocoques B et ACWY et de vacciner leur entourage familial uniquement contre les méningocoques B.

Si vous appréciez cet article, peut-être trouverez-vous d'autres sujets d'intérêt dans le chapitre :

 

Sources :

  1. Les chiffres-clés des infections invasives à méningocoque sur le site santé publique france [consulté le 30 avril 2022] 


Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 1 mai 2022
Dernière révision de l'article : 4 mai 2022

 

[views]
N'hésitez pas, si vous êtes abonné.e, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).

Les vaccins ce n’est pas forcément douloureux !

Vacciner ou pratiquer une prise de sang ne sont pas forcément des actes douloureux. Certains vaccins font plus mal que d'autres. Mais les enfants réagissent aussi tous différemment aux injections. Il ne faut pas prendre cette douleur comme une fatalité. Voici divers petits moyens qui peuvent permettre de réduire la sensation douloureuse ... Continuer la lecture de Les vaccins ce n’est pas forcément douloureux !