fièvre

Fièvre chez l’enfant : comment gérer

La fièvre est définie par une température supérieure à 38° C . Les recommandations évoluent, l’administration de médicaments en cas de fièvre n'est plus systématique. La fièvre est un moyen pour l’organisme de se défendre. Seule une fièvre mal tolérée nécessite un traitement médicamenteux.

La fièvre est une réaction de l'organisme pour aider à lutter contre une infection ou une maladie.

Qu'est-ce que la fièvre ?

La fièvre est définie par une température supérieure à 38° C.

Comment mesurer la température de votre enfant ?

  • Pour les enfants de moins de 2 ans : prendre la température avec un thermomètre médical à embout souple sous l'aisselle de préférence en ajoutant 0,5°C au résultat obtenu. Si vous la prenez au niveau du rectum, pas besoin d'ajouter 0,5°C.
  • Pour les enfants de plus de deux ans : l’utilisation d’un thermomètre auriculaire (non frontal) est possible.

Faut'il baisser la fièvre ?

Dans de nombreux cas, les périodes de fièvres sont bénignes, liées à des virus, et disparaissent en moins de trois jours.

Vaccin et protection

En général, on commence à mesure la température d'un enfant s'il nous semble grognon ou chaud.

Si votre enfant présente une température supérieure à 38° C :

  • Vérifier que votre enfant ne soit pas trop couvert,
  • Proposez-lui régulièrement de boire de l’eau à température ambiante,
  • Ne pas surchauffer la pièce (19 – 20°),
  • Le peser en l'absence d’un poids récent connu. Un enfant triple son poids de la naissance à l’âge d’un an, il est donc important de le peser régulièrement.
  • Observer votre enfant pour savoir s'il présente des signes d'inconfort comme des troubles du comportement, du sommeil et / ou de l’alimentation. Cet inconfort peut se traduire par une fatigue extrême, une diminution de l’appétit, une douleur, une perte d’entrain, un refus de jouer ...
  • Il est important de maintenir un regard attentif sur votre enfant et surveiller un changement de comportement.

Si votre enfant semble bien tolérer la fièvre

Si votre enfant a un bon état général c'est-à-dire qu’il ne présente aucun signe d’inconfort ou de douleur qu'il continue à jouer, à s'alimenter correctement.

Il n'est alors pas nécessaire de faire baisser la température avec un traitement médicamenteux.  Continuer à surveiller son comportement et l’apparition de signes d'inconfort. La température est l'un des signes qui montrent que le corps se défend. Il est donc nécessaire de la laisser agir. Dans de nombreux cas, la température ne va pas augmenter voire même diminuer dans les heures qui suivent.

Si votre enfant présente des signes d’inconfort, une fièvre mal tolérée ou une douleur :

Administrer une dose poids de Doliprane® en suspension buvable ou d'Efferalgan® en sirop pédiatrique.

 

Pour les petits enfants :

  • PipetteInstaller votre enfant en position assise ou semi assise en insérant la seringue pour administration orale en direction de l’intérieur de la joue. La dose à administrer pour une prise est obtenue en tirant le piston jusqu’à la graduation correspondant au poids de votre enfant.

Voir l'article : Pipette, granules … Comment donner les médicaments aux bébés

La suspension buvable est réservée à l’enfant de 3 à 26 kg (soit environ de la naissance à 9 ans).

Pour le Doliprane® en suspension buvable, il est conseillé de ne pas dépasser une pipette soit 13 kg. L'Efferalgan® peut être administré aux enfants un peu plus grands même si certains ont du mal à renoncer à l'arôme fraise si appétissant du Doliprane® 😉 .

Au-delà, il existe d'autres présentations comme les poudres pour solution buvable en sachet dose, les solutions buvables en sachet dose, les comprimés effervescents, les comprimés à avaler …. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pharmacien.

Au bout de 4 à 6 heures

fievre mal toleree

Au bout de 4 à 6 heures, il est nécessaire de contrôler à nouveau la température. Avant si l’enfant présente une fatigue extrême, des rougeurs, des tremblements, des convulsions fébriles, des difficultés respiratoires ou une aggravation de son état général …). Si des signes d'inconfort réapparaissent, il est possible de renouveler le traitement médicamenteux au bout de 4 à 6 heures.

Pour les enfants de plus de trois mois, si la douleur persiste malgré le traitement, si la fièvre dure plus de 2 jours, ou en cas de survenue de tout autre signe, consultez votre médecin. 

Quand consulter en cas de fièvre ?

consultation medicaleVous devez consulter obligatoirement :

  • Si votre enfant reste fatigué, voir somnolent alors que vous avez traité la fièvre
  • Quand la fièvre dure depuis plus de 48 heures

Si votre enfant a moins de 3 mois, vous devez consulter un pédiatre ou aller aux urgences dans la journée. Un bilan (prise de sang, examen d'urine) est le plus souvent nécessaire.

Un nourrisson de moins de 1 mois doit consulter directement aux urgences. Un bilan est toujours nécessaire.

Certaines pathologies chroniques : cancer, problèmes urinaires, pulmonaires ou cardiaques, etc. nécessitent de consulter rapidement voir immédiatement en cas de fièvre. Renseignez-vous auprès du médecin qui suit votre enfant pour cette pathologie.

A retenir :

  • On ne traite pas systématiquement la température, mais l'inconfort de l'enfant
  • Il ne doit pas y avoir plus de 4 prises par jour de Doliprane® ou d'Efferalgan®. Il est nécessaire de respecter 4 à 6 heures entre l'administration de 2 doses poids.
  • Ne donnez pas de bain à votre enfant même avec une eau à température égale ou inférieure à celle de l’enfant.
  • L'application de glace ou de froid sur le corps de votre enfant n'est plus recommandée.

Si vous appréciez cet article, peut-être trouverez-vous d'autres sujets d'intérêt dans les chapitres :

 

Sources :

  1. Comprendre et gérer la fièvre chez l'enfant, site Ameli.fr [consulté le 1 juillet 2019]
  2. Prise en charge de la fièvre chez l'enfant - Recommandation de bonne pratique - HAS [consulté le 29 juillet 2019]
  3. Prise en charge de la fièvre de l'enfant - Fiche Mémo - HAS, Octobre 2016

Auteur :
Hélène GAUDUCHONMme Hélène GAUDUCHON
Infirmière puéricultrice, Directrice de Crèche

Date de publication : 29 juillet 2019
Dernière révision de l'article : 29 juillet 2019

 

[views]
N'hésitez pas, si vous êtes abonné.e, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.