Question à un pédiatre

Vous avez une question ? Question à un pédiatre

Question à un pédiatre

Si vous avez une question sur un sujet pour lequel vous ne trouvez pas encore d'article correspondant, vous pouvez la poser dans cette rubrique.

Nous essayerons d'y répondre dans les meilleurs délais.

Famille

Cette page est disponible uniquement pour les abonnés. Vous devez vous connecter pour y accéder.

Pour vous connecter, cliquez sur :

Connexion

 
Imprimez cette page ou invitez vos amis sur ce site avec :

38 thoughts on “Vous avez une question ? Question à un pédiatre”

  1. Bonjour,

    Que penser du support de couchage “cocoonababy” pour les premiers mois du nourrisson (posé dans un lit bébé) ? Beaucoup de parents le conseillent, certaines maternités l’utilisent… On dit qu’il favorise le sommeil, l’absence de reflux, le confort général du bébé ; qu’en est-il du risque de mort subite du nourrisson ?

    Merci.

     
    1. Bonjour, tout d’abord je tiens à préciser que la maternité dans laquelle je travaille n’utilise pas le Cocoonababy. Je n’ai donc pas d’expérience “pratique”.
      Toutefois, ce lit offre un cocon au bébé qui peut être rassurant les premiers jours. Il peut être utile pour le prématuré qui a quitté un peu trop tôt l’utérus maternel. Mais très vite, il faut permettre au nourrisson d’être libre de ses mouvements, de pouvoir s’étirer, se retourner … Cela fait partie de son développement naturel.
      Le Cocoonababy ne me semble pas être assez en proclive pour diminuer les risques de reflux.
      Pour la tête plate ou plagiocéphalie, on préfère des matelas fermes. Et on préconise de laisser bébé bouger sa tête plutôt que de la maintenir.
      Quant au risque de mort subite, il faut surtout ne pas laisser bébé dormir la nuit dans le lit entre les parents. J’ai lu que certaines mamans se servaient du Cocoonaby pour installer leur bébé dedans en le laissant dans leur lit. Il existe aussi des petits lits qui peuvent s’attacher sur le bord du lit des parents. Ils sont pas mal utilisés en maternités et très sécurisants.

      En bref, il peut être intéressant les tout premiers jours de bébé, mais son utilisation reste assez limiter d’autant que son prix de revient est assez élevé (à partir d’environ 120 euros).

       
  2. Bonjour,
    L’année dernière, nous avons vacciné ma fille ( c’était un nourrisson, elle est née en Septembre 2016 ) contre la gastro (3 vaccins à 1 mois d’intervalle, il me semble). Avons-nous besoin de le refaire cette année ( elle a presque 14 mois)?
    Préconisez-vous de la vacciner contre la grippe à son âge?
    Merci d’avance,

     
    1. Bonjour,
      on ne vaccine que la première année de vie contre la diarrhée à Rotavirus (2 ou 3 injections à 1 mois d’intervalle selon le vaccin, sachant que le coût est à peu près identique). Mais ce vaccin est un vaccin vivant. C’est comme si votre fille avait eu une gastroentérite à Rotavirus, mais sans les conséquences notamment la déshydratation qui conduit souvent à une hospitalisation chez les tous petits. De plus, on sait que c’est le premier épisode de gastroentérite à Rotavirus qui est en général le plus grave, comme c’est la première fois qu’ils rencontrent le virus.
      Pour la vaccination contre la grippe, je vous invite à consulter l’article : Le Vaccin grippal est arrivé !. Il n’y a pas d’indication particulière à vacciner les enfants contre la grippe en dehors de maladies chroniques telles que l’asthme et les autres pathologies chroniques énumérées dans cet article.

      En espérant avoir répondu à vos questions.

       
  3. Bonjour,

    Ma fille va avoir 23 mois et depuis 2 jours elle pleure, hurle et se met dans tous ses états dans la première partie de nuit et ne veut plus aller dans son lit. Elle ne veut que les bras ou sortir de la chambre. Dès que je veux la remettre dans son lit, elle hurle et pleure comme si elle était traumatisée. La première nuit elle a fait cela de 2h du matin à 4h30 et la seconde de 23h a presque 3h du matin. Et même là, quelques minutes après que j’ai quitté la pièce elle se réveille et cela repart.
    Elle a pourtant toujours bien dormi jusque là.
    De quoi cela peut-il venir et que faire ?

     
    1. Bonjour,
      Votre fille a peut-être ce que l’on appelle des “terreurs nocturnes”. Bien que d’habitude, dans les terreurs nocturnes, les enfants ne soient pas complètement réveillés. Les crises sont par contre impressionnantes avec des enfants qui hurlent, gesticulent et souvent même si l’on cherche à les réconforter.
      Ce qui est important c’est de bien distinguer les problèmes à l’endormissement ou les réveils nocturnes. Dans votre cas, il semble que l’endormissement se passe bien. Vous pouvez me poster un nouveau commentaire si cela n’est pas le cas.
      Veillez à ce que votre fille puisse voir la porte d’entrée quand elle se réveille. C’est angoissant de ne pas pouvoir vérifier que personne ne peut rentrer surtout quand on commence à avoir des cauchemars.
      Calmez là, mais essayer autant que possible de la laisser dans son lit pour ne pas interférer avec son sommeil et lui permettre de se rendormir “comme une grande”avec ses propres moyens (le doudou, la tétine …). Installez, si besoin, une petite veilleuse pas trop lumineuse cependant et veillez à ce que la veilleuse ne projette pas non plus d’ombres inquiétantes 😉 !
      En cas de cauchemars ou de terreurs nocturnes, vous pouvez lui donner un peu d’homéopathie (en absence d’allergie au lait) : HYOSCIAMUS 15 CH ET STRAMONIUM 15 CH : 3 granules de chaque au coucher.
      Si les problèmes persistent, n’hésitez pas à consulter.
      Vous pouvez consulter également : Le sommeil entre 1 et 3 ans et Quand dormir est difficile pour l’enfant … sur notre site.
      En espérant avoir répondu à votre question.

       
  4. Bonjour,
    Nous avons essayé de passer notre fille de 9 mois et demi à une alimentation solide le soir mais elle le refuse vivement chaque fois. J’ai donc préféré lui redonner un biberon le soir qu’elle n’a pas l’air de vouloir quitter pour le moment. Ce biberon semble l’apaiser. Par contre je me demande si avec seulement ses 240 ml de lait ses apports seront suffisants pour son âge et combien de temps je peux continuer à lui donner son biberon le soir ? Merci

     
    1. Bonjour,

      Vous pouvez garder un biberon de lait de 240 ml le soir jusqu’à 9-10 mois sans problème. Ajoutez éventuellement 1 à 2 cuillères à café (jusqu’à 4 cuillères à café) de céréales dedans. Ajoutez alors plutôt des céréales aux légumes pour l’habituer.
      Essayez de lui donner une soupe de légumes sans morceaux au biberon. Vous pouvez la faire vous même ou l’acheter dans le commerce, mais vérifiez alors qu’on peut bien la donner dans un biberon. Si vous la faite vous-même préparez environ 180 ml de soupe à laquelle vous ajouter 120 ml de lait 2° âge pour un biberon d’environ 300 ml. Bien sûr ces quantités sont à adapter à l’appétit de votre fille.
      Si votre fille boude la soupe le soir, introduisez la progressivement dans le biberon du soir 1 cuillère par 1 cuillère.
      En espérant avoir répondu à vos questions 🙂 .

       
  5. Bonjour,

    Ma fille de 10 mois et demi a des soucis pour s’endormir le soir, depuis peu de temps elle arrive à s’assoir seule et également à se lever. Pour la peine, dès que nous la mettons dans son lit (pour les siestes ainsi que lors du coucher), une fois la porte fermée elle s’assoit et ensuite se lève. Elle a du mal à se mettre en position debout quand je la mets dans la gigoteuse (mais en période de grosse chaleur, c’est pas le top.)
    Elle pleure beaucoup et nous avons l’impression qu’elle lutte, car maintenant elle s’endort en position assise…
    Avez-vous des conseils ou astuces? Est-ce fréquent chez les enfants qui découvrent qu’ils peuvent se lever? Combien de temps peut durer cette période?

    Merci d’avance

     
    1. Et oui c’est très fréquent qu’un enfant ait des problèmes d’endormissement lorsqu’il rentre en phase d’autonomie. L’enfant découvre tout ce qu’il peut faire et il n’a pas vraiment envie d’aller se coucher. D’autant qu’il n’a pas non plus compris qu’il faut bien dormir pour pouvoir faire à nouveau plein de choses le lendemain ! À vous de lui apprendre petit à petit.
      Laissez votre fille s’endormir en position assise. Le plus important est qu’elle arrive à trouver le sommeil toute seule. Peu importe le temps qu’elle y mettra et la façon dont elle va arriver à le gérer. Expliquez-lui qu’il est l’heure de dormir et qu’elle doit arriver à s’endormir toute seule comme une grande. Cela va mettre un certain moment avant qu’elle intègre tout cela, mais vous allez y arriver ensemble. Et surtout, ne laissez pas les mauvaises habitudes s’installer ! Vous pouvez aller la voir pour la tranquilliser, mais évitez au maximum de la prendre dans les bras et surtout ne la prenez pas dans votre lit !! Essayez d’attendre un peu de temps avant d’aller la voir et surtout d’y retourner. Certains confrères proposent la règle des 5 – 10 -15 . On attend 5 minutes puis 10 minutes puis 15 minutes …Sans avoir des règles figées, il faut savoir patienter même si elle pleure un peu pour qu’elle arrive toute seule à s’endormir et à devenir autonome . C’est la clé pour que le coucher ne soit plus un problème.

      En espérant avoir répondu à votre question.

       
    1. Avec l’arrivée de l’été, il est indispensable de protéger la peau de votre enfant avec une crème solaire d’indice élevé (50+) si possible sans parfum et avec le moins de filtres chimiques possible (voir l’article “Les produits de soins pour les enfants”) même à l’ombre. Si votre enfant reste à l’ombre et qu’il ne risque pas d’être ébloui par des réverbérations, la casquette et les lunettes ne sont pas forcément nécessaires. Mais un enfant de 2 ans a tendance à ne pas rester en place et risque d’alterner entre les zones d’ombres et de soleil 😉 !

       
  6. Bonjour,

    Suite à une rhino-laryngite, ma fille de 8 mois ne veux plus prendre son biberon. Autant le matin que le Soir… dès que je lui approche de la bouche elle pleure et ne veux même pas le goûter..
    Faut il insister? Que puis-je lui donner à la place le matin et le Soir pour palier le manque?
    Est ce grave si un bébé de 8 mois ne boit plus de lait?

    Merci d’avance,

     
    1. Lors d’une laryngite ou d’une rhino-pharyngite, votre bébé peut refuser transitoirement les biberons du fait du mal de gorge ou de l’encombrement ORL. N’insistez surtout pas. Si vous lui donniez le lait chaud, essayez de lui donner froid, cela calmera peut-être les douleurs sur sa gorge sensible, ou vice-versa. Si elle refuse toujours, proposez-lui un laitage infantile à la place du biberon. Proposez-lui à boire de l’eau plus fréquemment en petites quantités sans forcer, ce d’autant s’il y a de la fièvre associée ou des sécrétions épaisses.
      Passé le rhume, votre petite fille acceptera probablement à nouveau le biberon avec plaisir. Si les symptômes persistent, recontactez-nous et nous vous donnerons quelques trucs.

      Ne vous inquiétez pas non plus si votre enfant mange beaucoup moins lorsqu’elle est malade. Elle peut “jeuner” pendant quelques jours. Proposez-lui alors de la solution de réhydratation type ADIARIL, VIATOL, PICOLITE … qui couvrira ses besoins en eau, en sucre et en minéraux,le temps qu’elle retrouve son appétit.

       
    1. Il n’est pas nécessaire de nettoyer le nez de votre enfant tous les jours. Faite une désinfection rhino-pharyngée comme indiqué sur l’article : Les soins de bébé et quelques rappels sur les petites règles d’hygiène , si votre bébé est enrhumé uniquement. Vous le répèterez dès que le nez de votre enfant est bien encombré. N’oubliez pas que lorsque vous avez le nez bouché, vous vous mouchez plusieurs fois par jour ! Il faut en faire de même pour votre bébé. D’autant que lorsqu’il est petit, moins de 6 mois, il respire essentiellement par le nez. Cela le gêne donc beaucoup ce nez tout pris !
      Lorsqu’il n’est pas encombré, vous pouvez éventuellement enlever les petites sécrétions qui dépassent avec un bout de coton, mais pas besoin d’aller plus loin.

       
    1. Les abats autrefois plébiscités par les médecins en raison de leur richesse en fer sont, depuis l’affaire de la “vache folle”, plutôt délaissés ! Il est vrai que les laits pour nourrissons sont maintenant bien enrichis en fer. Les abats sont souvent plus gras, on conseille donc de les introduire après l’âge de 1 an et de limiter leur consommation. Vous pouvez introduire du foie, des rognons, et même un peu de boudin une fois par semaine à partir de 12 mois. Cela permettra à votre enfant de découvrir de nouvelles saveurs et textures …

       
  7. Bonjour,
    Mon bébé de 2 mois (né le 01 mars) est très tonique et se met dans une colère noire tous les soirs vers 19h et cela dure jusqu’à 22h voire minuit. J’en ai parlé au médecin de famille ainsi qu’à ma sage femme et ceux-ci n’y voient rien de grave et me disent que cela est normal, ce qui peut se comprendre car comme je l’amène en journée, il va bien. Mais ce qui m’inquiète c’est que le soir, il est vraiment épuisé et tombe de sommeil puis se réveille en faisant d’énormes sursauts, comme un gros sanglot donc j’ai l’impression que ce n’est pas uniquement des “pleurs du soir”. A savoir qu’il y a eu 2 cas d’hypertonies vagales dans la fratrie du papa dont un décès à 3 mois, alors je ne veux pas attendre qu’il soit trop tard. qu’en pensez-vous ?

     
    1. Entre 3 et 12 semaines la plupart des bébés présentent des pleurs en fin de journée qui peuvent durer plusieurs heures. Le pédopsychiatre-psychiatre T.B. Brazelton interprète ces crises de pleurs comme une décharge, un moyen pour l’enfant de relacher la tension accumulée tout au long de la journée grâce à un épisode actif d’agitation. Après la crise, le bébé semble en effet plus détendu et dort mieux. Cette période d’agitation cède lorsque le bébé grandit et découvre d’autres moyens pour se calmer comme mettre sa main à sa bouche, écouter les voix .. En dehors de ces périodes d’agitation, le bébé va bien et n’a pas d’autres symptômes. Je comprends que cela puisse vous inquiéter compte tenu des antécédents familiaux. N’hésitez pas à prendre votre bébé dans les bras pour l’aider à s’apaiser plus rapidement. Parlez de vos craintes à votre médecin de famille pour qu’il puisse vous rassurer sur l’absence de pathologies autres. Demandez-lui, si besoin, de prendre un avis auprès d’un pédiatre.

      En espérant avoir répondu à votre question.

       
      1. Bonjour oui merci, en effet hier soir il a pleuré moins longtemps et s’est calmé aux bras, ce qui n’arrivait pas jusqu’à maintenant. Bonne journée à toutes.

         
      2. Bravo 🙂 ! Vous êtes en bonne phase d’adaptation après la période de gestation ! Ce n’est pas facile pour bébé de quitter le nid douillet de sa maman, l’alimentation en continu sans cette étrange sensation de faim, se ventre qui gargouille après avoir mangé et tous ses bruits, ses lumières étranges qui tout d’un coup l’entourent … N’ayez pas peur de le rassurer. Vous ne le rendrez pas “capricieux”. Une étude a bien montré que les bébés qui étaient pris dans les bras rapidement ne pleuraient pas plus à l’âge de un an que ceux qu’on avait laissé pleurer. Ils ont même probablement plus les moyens plus tard de pouvoir se calmer seuls.

         
    1. Normalement les croûtes de lait ne saignent pas ? N’essayez pas de les décoller à sec. Appliquez de la vaseline dessus le soir pour les ramollir. Mettez votre petite au bain le matin, lavez les cheveux avec un shampooing doux et décollez les croûtes de lait avec une petite brosse. Consultez si les zones deviennent irritées ou suintantes.
      Cette question fait maintenant l’objet d’un article : Croutes de lait : Que faire pour les traiter ?

       
    1. On préconise de mettre une turbulette ou gigoteuse jusqu’à au moins 6 mois, car celle-ci permet de limiter les risques de mort subite. Après il est utile de la garder le plus longtemps possible surtout en période hivernale. En effet, elle enveloppe bien bébé, le protégeant contre le froid. Quand on commence à mettre des draps et une couverture, l’enfant bouge dans son sommeil et son lit se transforme vite en champ de bataille. La couverture ne reste donc pas longtemps sur lui. Toute fois quand votre enfant commencera à gagner en mobilité, il ne supportera plus la gigoteuse. Certains même arrivent vite à s’en extraire et finissent aussi complètement découverts en milieu de nuit.

      Essayez de garder la gigoteuse ou turbulette jusqu’à 1 à 2 ans. Passez aux draps plutôt l’été, quand bébé pourra se découvrir sans crainte d’attraper froid.

      En espérant avoir répondu à votre question.

       
    1. Les chaussures « Premiers pas » sont des chaussures souples permettant facilement le passage de la position 4 pattes à la position debout. Dès que votre enfant prend de l’assurance et passe le plus clair de son temps debout, vous pourrez passer à la catégorie supérieure. Gardez cependant des chaussures montantes, même en été, qui lui maintiendront bien la cheville. Et souvenez-vous qu’il est préférable de laisser votre enfant pieds nus (éventuellement protégés pas des chaussettes antidérapantes) ou bien chaussé.
      En espérant avoir répondu à votre question.

       
    1. Parfois les nourrissons commencent à refuser le biberon, en général entre 6 et 10 mois. Pas de problème, vous pouvez effectivement remplacer par un laitage au lait infantile. A 5 mois 1/2, proposez un laitage et une compote au goûter si elle ne veut plus du tout de lait, sinon un biberon de 90 à 120 ml de lait + une compote (avec un laitage au déjeuner après la purée). Veillez à bien apporter de l’eau au biberon ou au bec verseur quand il n’y a plus de biberon au repas. N’hésitez pas à proposer à nouveau le biberon de lait régulièrement, ceci est souvent transitoire.
      En espérant avoir répondu à votre question.

       
  8. Bonjour,
    Combien de temps est contagieuse une conjonctivite bactérienne ? Nous devons voir des amis samedi dont leur bébé de 4 mois et demi a une conjonctivite bactérienne. Ce bébé est sous antibiotiques depuis hier soir. Ma fille a 3 mois, devons nous éviter de les voir ?
    Merci

     
    1. Une conjonctivite bactérienne n’est plus contagieuse 48 heures après le début des antibiotiques. Compte tenu de l’âge des enfants, je vous recommande de toute façon de bien vous laver les mains avant de prendre l’un des bébés dans les bras. Il y a peu de risque de transmission si vous respectez bien ces consignes.

      En espérant avoir répondu à votre question.

      NB: Cette page est disponible avec abonnement. Pensez à vous abonnez au site MonPediatre.net.

       
  9. Bonjour,

    Mon enfant va avoir 3 mois dans 9 jours et nous avons l’impression quelle est très coléreuse.
    Elle pique des crises de pleurs terrible la journée et le soir, elle peux plus respirer et deviens rouge/ violette…
    Que faut-il faire? peux ton laisser un bébé de 3 mois pleuré? Si je la prend dans mes bras et que je marche généralement ça la calme?

    Merci,

     
    1. Un bébé de 3 mois n’est jamais “coléreux”. Votre petite a passé 9 mois bien au chaud dans le ventre de sa maman, sans avoir à se soucier de la faim, des petits désagréments du quotidien comme les changes, la toilette … Le passage à la vie extra-utérine, l’apprentissage de la séparation est parfois difficile. Si elle se calme bien dans vos bras c’est qu’elle n’est pas douloureuse et n’a pas faim. Elle a juste besoin de se sentir rassurée en contact intime avec ses parents. Prenez la le temps de la calmer. Une étude a bien montré que les bébés qui sont pris dans les bras lorsqu’ils pleurs ne font pas plus de “colère” à l’âge de un an par rapport aux bébés que l’on laisse pleurer.
      En espérant avoir répondu à votre question.

       
    1. N’hésitez pas à faire marcher votre bébé pieds nus ou avec des petites chaussettes antidérapantes. Pour débuter la marche et trouver son équilibre, bébé a besoin de sentir le sol, de pouvoir bouger ses orteils pour trouver sa stabilité.
      Ne lui mettez pas de chaussures avant qu’il commence à se lever. Pour les premières paires de chaussures, choisissez des chaussures avec un bon maintien (plutôt à lacets), avec une semelle souple qui lui permette de pouvoir plier l’avant-pied pour bien passer de la position assise à debout et avec un arrière pied bien rigide pour bien maintenir la cheville. Choisissez des chaussures à sa taille (pas trop grandes) et bien respirantes, car les bébés transpirent plus que les adultes. N’hésitez pas à aller en magasin spécialisé pour avoir les conseils d’un vendeur ou d’une vendeuse spécialisé/e.

      Je prépare un article sur le sujet, car votre question mérite que l’on s’y penche plus longuement.

       

Laisser un commentaire