PAI / Projet d’accueil individualisé pour allergie en anglais

Retrouvez la traduction du projet d'accueil individualisé, PAI , pour allergie alimentaire ou autre en anglais. Imprimez cette page, pour pouvoir la présenter à votre médecin qui n'aura plus qu'à ajouter les médicaments du PAI.

Continuer la lecture de PAI / Projet d’accueil individualisé pour allergie en anglais

 

Allergie au soleil ou lucite estivale bénigne

Parfois lors des premières expositions au soleil votre enfant peut présenter des petites plaques rouges légèrement surélevées. Est-ce une allergie au soleil ? Que faut-il faire ? Comment peut-on prévenir ces boutons ?

Les causes "d'allergie au soleil"

La lucite estivale bénigne

L'affection la plus fréquente est la lucite estivale bénigne . Elle atteint plutôt l'adolescent et l'adulte jeune, surtout les filles ou les femmes.

Elle donne des petites plaques rouges légèrement surélevées qui peuvent un peu gratter.

Les "boutons" apparaissent aux premiers soleils, en général plutôt au printemps, sur les zones exposées. C'est souvent le décolleté, les épaules ou encore le haut des bras qui sont concernés. La lucite estivale bénigne n'est pas vraiment une "allergie au soleil" mais une réaction liée aux premières expositions solaires. Elle guérit dès l'obtention d'un hâle protecteur et récidive souvent, à nouveau aux premiers soleils pendant quelques années, pour disparaître ensuite.

L'urticaire solaire, vraie allergie au soleil

L'urticaire solaire est plus rare. Il se manifeste par des boutons surélevés, comme des piqures d'ortie, débutant quelques minutes après l'exposition solaire (dans les 30 minutes). Les boutons grattent beaucoup et peuvent dépasser la zone d'exposition. Ils peuvent persister entre 1 et 24 heures.

Attention aux produits phototoxiques ou photosensibilisants

Ce qui peut faire penser à une allergie au soleil s’avère être parfois une réaction provoquée par l’application d’un produit phototoxique . C'est le cas du parfum, de certains cosmétiques et certains médicaments comme les antibiotiques ou les crèmes et gels anti-inflammatoires. Des réactions à type d'eczéma peuvent être notées plusieurs mois après l'application d'un gel anti-inflammatoire. Elles apparaissent au niveau de la zone d'application, mais peuvent la déborder. Il faut donc se rappeler l'application de ces crèmes lors d'un traumatisme survenu quelque temps auparavant.

De même, certaines crèmes solaires peuvent provoquer des allergies induites Traitement localpar le soleil. Il faut alors préférer les crèmes solaires avec des écrans minéraux et le moins de filtres chimiques possible.

La dermite des prés est une réaction que l'enfant peut faire après contact avec dermite des présdes végétaux contenant une substance photosensibilisante et une exposition au soleil. Cela provoque des plaques souvent sur les jambes ou les bras assez linéaires là où il a été en contact avec les végétaux, parfois des lésions bulleuses. Ces lésions surviennent avec un peu de retard, environ deux jours après l'exposition.

Attention aux maladies révélées par l'exposition solaire

Certaines maladies comme le Lupus ou les Dermatomyosites peuvent être révélées par le soleil . Si les lésions persistent, consulter votre médecin.

Que faire en cas de réaction au soleil ?enfant et plage

Tout d'abord protéger votre enfant dès les premiers soleils.

  • Protéger au maximum la peau du soleil en mettant des vêtements appropriés et un chapeau.
  • Habituer progressivement la peau au soleil. Evitez une forte exposition solaire.
  • Appliquez une crème solaire 50+ . Privilégier les écrans minéraux surtout chez les petits enfants. Ils sont moins faciles à étaler, moins "cosmétiques" mais mieux tolérés.

Pour connaitre un traitement homéopathique qui pourrait vous aider, connectez-vous sur votre compte Abonné.

<div id="entete">

Cette partie est disponible uniquement pour les abonnés. Vous devez vous connecter pour le lire.

Pour vous connecter, cliquez sur : <a id="submit" href="https://www.monpediatre.net/connexion">Connexion

</div>

 

Cet article pourrait également vous intéresser :

 

Sources :

  1. Boulet J. et coll., Schémas et Protocoles, Thérapeutiques Homéopathiques, 2013, p 104.

Auteur :
Dr Rondeleux EmmanuelleDr Emmanuelle RONDELEUX
Pédiatre, Allergologue, Homéopathe

Date de publication : 1 juin 2018
Dernière révision de l'article : 1 juin 2018

 

Page consultée : 514 fois
N'hésitez pas à donner votre avis en votant ci-dessous ou, si vous êtes abonné, à laisser un commentaire (les commentaires seront transmis et validés par nos rédacteurs avant publication ).
 

Grippe : comment traiter mon enfant

La grippe est une maladie virale des voies respiratoires, le plus souvent bénigne, mais très contagieuse. Elle sévit chaque hiver de décembre à mars . Le traitement de la grippe ne traite souvent que les symptômes : la fièvre , le nez qui coule, la toux. Il existe un traitement allopathique efficace, mais il doit être administré dans les 2 jours au plus tard suivant le début des symptômes. Le traitement homéopathique peut être également d'une grande aide.

Continuer la lecture de Grippe : comment traiter mon enfant

 

Des taches blanches sur la peau ? Est-ce un Pityriasis versicolor ?

L'été avec le bronzage, on voit souvent apparaître des taches blanches sur la peau de nos enfants. Est-ce parce qu'ils ont la peau sèche ou en raison d'une infection liée à un champignon appelée Pityriasis versicolor ? Où peut-il y avoir d'autres causes ?

Dans cet article, nous verrons les différentes origines de ces taches blanches et leur traitement.

Continuer la lecture de Des taches blanches sur la peau ? Est-ce un Pityriasis versicolor ?